Les technologies futuristes du Taureau !

green_tech_441

Si, dorénavant et dans le futur, les super-pouvoirs Taureau ne sont pas développés, quelles seront les technologies qui les remplaceront pour le meilleur et pour le pire ? Phytokinésie remplacée par les « Green Tech », objets magiques substitués par des bijoux connectés,… Lisez la suite du deuxième volet de notre dossier !


Sommaire :


New Green 

Abordé avec les super-pouvoirs du Taureau, nous savons dorénavant que le processus taurin s’inscrit dans une démarche de croissance. Étroitement liée à la Lune (Lune exaltée en Taureau), cette énergie véhicule bien l’idée de rendre féconde toutes les ressources terrestres afin de « nourrir le monde ». Les technologies « Taureau », anciennes et actuelles, ont donc permis à la Révolution Verte d’exploser tout en poussant jusqu’au bout la logique de rendements ultra-productifs, souvent en grande inadéquation avec un environnement ayant ses propres cycles et un ordonnancement très fragile.

L’agriculture est devenue intensive, très compartimentée et à base d’intrants chimiques (monoculture sur de vastes espaces, pesticides,…), les élevages se sont massivement industrialisés, les controversés OGM sont apparus avec l’apparente intention d’être la solution aux problématiques de « la faim dans le monde », etc. Toutefois, l’agriculture de demain voit déjà ces méthodes comme complètement dépassées ! Ainsi, si nous ne développons pas la formidable phytokinésie taurine, nous évoluerons alors dans deux voies agricoles différentes, parfois en confrontation indépassable et d’autres fois en collaboration parfaite.

Softculture

La première, certainement la plus saine et la plus équilibrée, favorisera une agriculture holistique « low tech », c’est-à-dire facilitant la création de mini-écosystèmes permanents, quasi-indépendants et nécessitant très peu d’efforts pour nous autres humains. La mise en place de musique, de fréquence, de « vibration », d’ondes, de formes spatiales artistiques ou encore l’ajout d’un quadrillage électromagnétique stimulant naturellement l’énergie tellurique d’un lieu, rendront plantes et animaux plus heureux et apaisés : tous ces organismes vivants seront joyeusement productifs ! Grâce à ce mélange de biodynamie, de permaculture et d’éléctroculture, l’abondance exponentielle des récoltes sera au rendez-vous, même sur de très petites surfaces et dans des endroits stériles.

Ville taureau

Avec très peu de technologie, un minimum de bon sens et en laissant faire en majeur partie la nature et la richesse du vivant, des villes « vertes » entières, certifiées « écocity », proliféreront comme jamais ! Nos constructions du futur se baseront avant tout sur l’organisation du vivant, sur son rythme et sur son développement (et non l’inverse), afin que la nature réoccupe harmonieusement et sereinement l’espace public. Les jardins et autres potagers pousseront partout, sur les balcons, les toits d’immeubles, dans la rue, à l’intérieur même des bâtiments tandis les animaux seront libres de circuler partout. En retour, l’ensemble des infrastructures urbanistiques sera auto-alimenté par toute cette production de biomasse ! Une judicieuse coopération techno\nature pourra donc faciliter toutes les créatures de la Terre, sans aucune exception, à être énergétiquement libres et autonomes.

Hardculture

La deuxième voie privilégiera plutôt largement l’agriculture 2.0 « high-tech », en misant absolument tout sur le biomimétisme (technologie qui imite la nature), la robotique et le numérique. Cultivateurs, paysans ou éleveurs du monde de demain disposeront dès lors de lunettes équipées de capteurs qui modélisent toutes les données de leurs champs et de leurs bêtes : mesure de chlorophylle, analyse agronomique des sols, qualité sanitaire d’une parcelle, état de santé des animaux,… Tout passera par ce filtre numérique. Ces informations seront constamment présentes « en temps réel » et, grâce à une simple application sur smartphone, le gérant pourra facilement piloter à distance ses établissements, ses machines et ses terres agricoles. L’agriculteur connecté ne regardera plus le ciel, ne touchera plus ses animaux, ne fera plus appel à ses « sens terriens », il administrera tout sur sa tablette omnisciente qui analysera et prévoira sans failles le bon fonctionnement de toute son activité. Ainsi, muni des technologies de « big data » et d’interfaces informatiques dédiées, il n’aura plus qu’à cliquer sur quelques icônes pour envoyer ses robots faire le travail à sa place.

Plus fou encore, les inventions Taureau nouvelles générations « fleuriront » exponentiellement pour rendre les installations et les champs totalement autonomes. Les tracteurs seront sans pilotes tout en sachant à quel moment semer, labourer et récolter. Les drones épandeurs numériseront les zones et sauront exactement où, quand et comment fertiliser leurs parcelles. Les abeilles du futur seront robotisées et dotées d’une IA simplifiée pour effectuer leur rôle de pollinisateur efficacement sans crainte de pesticides et autres prédateurs. Des androïdes jardiniers, assistés d’une foison de robots, s’occuperont du transport de charge lourde, du désherbage, du binage ou de la tonte de nos pelouses. Les robots de traite fonctionneront tout seul, au moment adéquat. En un sens, les technologies taurines automatisées s’inséreront partout là où il y a de la culture, de l’élevage ou de l’entretien paysager !

Biosphérisation technologique en cours…

Dans tous les cas, quelle que ce soit la future agriculture choisie, l’humanité comblera tous ses besoins en nourriture et le surplus d’énergie végétale ou de la terre servira de ressource pour nos technologies : biocarburants, batterie rechargeable à la chlorophylle, centrales captant et redistribuant toute l’énergie de la biomasse de la planète, ordinateurs végétaux ou en bois ou rayonnement vert d’une forêt transformée en énergie. Nous créerons une vie artificielle et robotique pour assister une nature qui puisse alimenter autant les humains que les machines !

endless_space___sowers_terraforming_by_a_u_r_e_l-d5krt1u

Dans l’absolu, ce processus taurin nous ayant appris à faire croître le moindre potentiel de vie, nous serons à l’avenir dans la capacité d’en refaire autant où que nous le souhaiterions. La plus spectaculaire des technos Taureau permettra ainsi la terraformation de n’importe quelles planètes situées dans l’Univers. Biosphériser une planète deviendra une étape alchimique aussi simple que de faire pousser un potager ! Les fermes se situeront à des échelles galactiques avec des parties de systèmes solaires consacrées à des planètes-ressources, d’autres parties à des planètes-habitats,… De quoi satisfaire les appétits de nos futurs laboureurs cosmiques pour des éons…

dfgf

Au palais des sens 

Mais, avec les technologies taurines, il est tout aussi probable que nous n’aurons plus du tout besoin de nous nourrir via nos champs ! La biotechnologie alimentaire pourrait bien être présente à toutes les sauces et devenir le seul moyen de « casser la croûte » ! Tout droit sortis de nos laboratoires nutritionnels, de nouveaux goûts, de nouvelles variétés de légumes, de nouveaux aliments et des hybrides d’animaux seront produits exclusivement à partir de nos connaissances chimiques. La publicité culinaire de demain ? « Une recette à base de molécules transformées, quelques gélules de viande, un comprimé de légume, un brin de gène de pomme de terre, le tout placé dans un four à micro-onde durant quelques secondes et voilà une assiette royalement fournie d’un steak-frites à tomber par terre ! La cerise sur le gâteau : une capsule de vin d’un grand crû classé signé Vinspresso!»

Évidement, les restaurants équipés de haute technologie auront toujours une belle réputation. Chez eux, la carte du menu électronique permettra de sélectionner tactilement nos repas et d’être servi instantanément par le dernier cuistobot à la mode. Mais la tendance de demain sera ces grandes chaînes de distributeurs automatiques qui proposeront des plats divinement préparés par les plus grands chefs-androïdes étoilés ! Nos supermarchés actuels passeront pour de petites épiceries traditionnelles ! Quoi qu’il en soit, les technologies gustatives Taureau ne s’arrêteront pas là et s’en donneront même à cœur joie pour assouvir tous nos sens. De la crème glacée qui change de couleur à mesure que nous la mangeons, aux aliments musicaux, tout en passant par la luxueuse pilule électronique à ingérer qui génère instantanément les saveurs désirées, il y en aura pour tous les goûts !

C’est Touch’ et Sensitiv’ !

Cependant, par délaissement du développement de super-pouvoirs liés au toucher, le fleuron actuel de la technologie Taureau est bien le tactile. Écrans, interfaces informatiques, reconnaissances d’empreintes digitales, tablettes pour peinture numérique, cette technologie se répand partout sur la planète et nous sommes dorénavant continuellement en mode « touch » ! Et c’est loin d’être fini ! Dans le futur, les applications du « tactile » seront encore bien plus étendues. Toucher les objets fournira en surimposition digitale toutes les informations sur leurs natures, leurs usages, leurs utilités, leurs qualités. Scanner avec son doigt le montant de ses impôts ou de ses factures fera office de paiement direct.

Et il sera commun d’être entouré d’un univers holographique constamment mêlé à la réalité physique et où tout sera « cliquable », palpable. Cette réalité augmentée naturellement inscrite dans notre quotidien nous permettra de saisir, modeler, former, créer, déplacer instantanément des objets en 3D avec la même sensation que sur la matière. Sculpter un hologramme dans son salon ou prévisualiser et modifier la construction d’un bâtiment virtuel sur le chantier même (dans son environnement physique et ses conditions réelles) sera tout à fait normal !

Mises également en avant dans le futur, les technologies taurines suggéreront de nouvelles manières de communiquer par la diffusion olfactive. Elle aussi pourrait bien se retrouver partout : dans les jeux-vidéos, les films, les documentaires, lors de nos sessions internet. L’audio et l’image n’auront plus le monopole du multimédia car les senteurs feront partie de l’expérience numérique d’une façon tout aussi indispensable. Activez le mode « sensation » et vous sentirez alors tous les parfums des plats préparés de votre émission de cuisine préférée ; ressentirez toute la douceur des caresses décrites dans le dernier best-seller littéraire ; éprouverez la sensation de « main dans la terre » et ses odeurs durant la consultation de la fiche Wikipédia du Jardinier ; aurez cette saisissante sensation de froid en regardant cette magnifique holo-photo panoramique de l’Antarctique.

Alors, bien sûr, des systèmes technologiques plus classiques liés à nos sens resteront toujours disponibles : implants améliorant nos voix de ténor ou de cantatrice, prothèses auditives ultra-perfectionnées permettant d’entendre des sons nouveaux au-delà des capacités normales de notre ouïe ou encore nanopuces nasales perfectionnant un « nez » devenu ultra-sensible et rivalisant avec n’importe quel « robot-nez » !

Importation synesthésique en attente

Y1WZviwyxK_Ch2d85_69GiPK2S0

Mais, au final, si nous ne nous occupons pas à en faire une faculté naturelle, c’est toute la synesthésie taurine qui devrait être numérisée ! En téléchargeant un pack multi-sensoriel directement dans le corps (par ingestion d’une gélule électronique, en touchant le dit pack,…), nous pourrons déclencher toutes les sensations voulues en les mélangeant à notre guise. Les mises à jour proposant leurs lots de nouvelles musiques avec goûts sucrés dans la bouche et autres fragrances couplées aux peintures regardées seront très nombreuses. Ça sera le plaisir instantané façon Taureau !

Et ce n’est pas tout. Des montres ou des calendriers n’afficheront ni date ni heure mais propageront des arômes en fonction du moment de la journée et de la saison (odeur du café indiquant le matin pour les uns ou l’après-midi pour les autres,…). Cela permettra d’avoir une perception différente de l’écoulement du temps, plus douce et calée sur son propre rythme. Même la sensation de bonheur et de bonne humeur pourra être stimulée via l’émission de fréquences sonores particulières. A moins que vous n’optiez pour des instruments impulsant d’indolores stimuli électriques dans les oreilles qui engendreront la bonne dose de dopamine. Son abus ne pourra que procurer la certitude d’être enfin au Paradis !

5e74b81fea4385d3480b6af7362361ab

Les androïdes eux-mêmes pourront de cette façon s’équiper de sens technologique et éprouver des sensations physiques puisque nous les aurons numérisé comme des signaux électriques facilement interprétables pour toutes IA dotées des bons « décodeurs ». Pourtant, de ces technologies taurines pourraient apparaître l’invention d’appareils dangereux – certes probablement très rares et très pointus – qui « aspireraient » et stockeraient les super-pouvoirs d’humains évolués. Imaginons un détenteur  incorporant à des machines ces artefacts électroniques emplis de puissants super-pouvoirs ! Dans tous les cas, combiné à un holographisme réaliste omniprésent, l’immersion entre sens organique et univers virtuel devrait être totale. Nous ne serons même plus capables de faire cette différence entre monde artificiel et conditions terrestres puisque cette imbrication étroite constituera notre nouvelle réalité virtuo-physique !

sdfsdf

Made by Tech

Sur un plan strictement matériel, les technologies Taureau resteront malgré tout des plus efficaces. Tout un tas de matériaux aux caractéristiques très avantageuses – solidité, simplicité de mise en œuvre, économe – prendront véritablement de l’ampleur. Matériaux composites renforcés par des fibres végétales (bioproduits, biomatériaux,…), produits écos-conçus, graphène, nano-carbone, monomur, argile aussi solide que du béton, et bien d’autres se démocratiseront progressivement dans beaucoup de domaines.

telekinesis_by_payamtavakoli-d8v1a76

En outre, tout comme les super-pouvoirs Taureau, des technologies magnétiques et gravitationnelles plutôt impressionnantes permettront, entre autres, de faire léviter ces matériaux. Et nombre de robots massifs assisteront tous types de construction. Celles-ci en seront ainsi grandement facilitées tandis que les contraintes matérielles seront largement amoindries, ce qui devrait laisser place à une plus grande créativité entre environnement et urbanisme. Des villes grandioses avec de magnifiques immeubles en bois et des quartiers entiers « à la Hobbitebourg » refléteront un art de vivre entre technologie de construction et savoir-faire traditionnel, naturel.

Dans le même temps, les versants productivistes et industriels des technologies taurines continueront leurs patientes progressions. Des batteries de machine de pointe remplaceront les humains dans quasiment tous les processus de fabrication en série. Nous piloterons à distance nos hologrammes et nos robots qui s’occuperont sur place de toutes les tâches extrêmement difficiles à effectuer. Ou encore, totalement autonomes, des robots fabriqueront des robots qui à leur tour bâtiront d’énormes usines à humanoïdes. Et toutes sortes d’édifices croîtront à une ampleur sans égale exactement comme sait si bien le faire la végétation en pleine saison taurine !

bijoux-high-techA plus petite échelle, dans nos ateliers « Taureau » nouvelles générations, tous les artisans numériques du monde importeront de la technologie dernier cri dans leurs ouvrages. Nouveaux types de textiles toujours plus résistants, vêtements connectés affichant sur soi le dernier single adoré, meubles pouvant faire tout seul l’état de son inventaire, casque slow motion nous faisant visualiser l’environnement au ralenti ou bijoux intelligents diffuseurs de phéromones en fonction des personnes aimées, une énorme quantité de créations et d’objets high-tech inonderont les marchés et les étalages de tous les commerces ! Eux-même seront entièrement et facilement gérables par le biais centralisé d’une seule tablette tactile, à moins que l’ensemble de l’activité commerciale soit complètement automatisée par le couplage informatique\robotique, du stockage à la mise en rayon en passant par les moyens de paiements !

Bien entendu, l’économie réelle ne passera plus du tout par l’argent liquide et autres chèques, mais bien par tous les systèmes de monnaie électronique et virtuelle. Les cartes bancaires, bitcoins, paypal et autres de l’ère préhistorique des e-portefeuilles à reconnaissance faciale, laisseront la voie toute tracée à une puce bancaire directement implantée dans le corps. Bientôt, nous nous ferons scanner à l’entrée des boutiques, ou nous scannerons nos achats sur un écran ou sur des produits physiques avec notre doigt, et ça sera directement payé ! Les technologies taurines pourraient donc pousser la société de consommation à l’extrême en faisant de nous de vulgaires « code-barre » prêts à acheter n’importe quelle camelote !

Impression d’une nouvelle corne d’abondance terminée

Mais la technologie phare – reprenant le principe des super-pouvoirs Taureau de matérialisation – qui risque de fortement révolutionner le monde de demain est l’impression 3D ! Nous concevrons des produits en 3D (comme nous écrivons un article à la voix dans un traitement de texte) et puis hop, instantanément des pièces réelles seront imprimées dans la matière choisie ! Les marchandises physiques s’écrouleront définitivement et le commerce en ligne deviendra la norme car il suffira de télécommander un plan tridimensionnel d’un objet et de l’imprimer chez soi. Des produits virtuels open-source nous donneront même la possibilité de modifier à souhait les dits objets 3D pour les imprimer dans la couleur, la texture ou la forme voulue !

Replicator-21

Il y en aura évidement pour toutes les tailles : des smartphones matérialiseront de petits ouvrages tandis que de plus gros centres d’impression imprimeront des routes, des immeubles et des maisons. Ainsi, une fois informatiquement terminé, la sculpture holographique et le bâtiment virtuel évoqués plus haut pourront donc être physiquement et directement imprimable sur place ! Nous pourrons alors absolument tout réaliser à très bas coût, voire gratuitement, tout en diminuant le nombre d’entrepôts de stockage, en réduisant les intermédiaires et le lourd transport de cargaisons. Un prototype numérique, une imprimante 3D du futur et tout devient possible !

Couplé aux avancées de la génétique, même de la matière organique pourra être imprimée, nourriture comme organes humains !! Toutefois, la question que nous devrons nous poser à l’avenir restera toujours la même qu’actuellement : comment utiliser ce type de technologie ? Dans le but de construire un monde de paix où tous les besoins essentiels seront comblés ou pour satisfaire démesurément nos appétits personnels ? Car, ironie du sort, tout futur excès de ce genre d’outil Taureau, alliant monde virtuel et fabrication physique, semblerait nous emmener à l’inévitable engloutissement matériel de notre cher planète bleue.

qsdsdq

Retour aux autres technologies futuristes du zodiaque ici.

Accès aux super-pouvoirs « Taureau » ici.

* Et en bonus, un long dossier sur les prophéties d’Uranus en Taureau pour les sept prochaines années (2019 – 2026) !

jl

Guillaume Cosnier – Tous droits réservés sur le texte.

www.cinquiemesoleil.com

fgh

Crédits illustrations et photographies : Aurel, Espador, Payamtavakoli, Tumblr, Google Image, communauté Deviant Art.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer


Vous avez trouvé l’article génial ou, même mieux, l’ensemble des articles se trouvant sur ce blog vous plait un peu, beaucoup, passionnément, à la folie ? Et bien alors n’hésitez plus à en soutenir l’unique auteur en lui offrant un sympathique petit don ! Oui, à la hauteur du prix d’une bonne tisane à la camomille, par exemple ! En vous remerciant d’avance pour votre généreux geste.


Participez à la vie du blog !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.