Les technologies futuristes de la Balance !

Si, dorénavant et dans le futur, les super-pouvoirs Balance ne sont pas développés, quelles seront les technologies qui les remplaceront pour le meilleur et pour le pire ? Métamorphisme artificiel, diplomates androïdes, partenaires virtuels,… Lisez la suite du deuxième volet de notre méga-dossier !


Vénus à la séduction hyper-customisable :

Chez la Balance, l’énergie vénuso-érisienne propage toutes sortes d’échanges bi-directionnels afin « d’aimanter » les relations entre soi et l’autre. D’une façon primale, la beauté, l’harmonie ou la rémanence d’une aura équilibrée agit comme une force attractive attirant justement à soi ce qui est nécessaire à la construction de sa psyché sociale. Et les super-pouvoirs Balances excellent particulièrement bien dans l’utilisation de ce potentiel puisqu’ils donnent la faculté incroyable d’embellir et de moduler sa propre apparence en fonction des attentes stéréotypées d’égrégores collectifs.

Mais, à l’évidence, sans attention de notre part sur cette capacité métamorphique, le versant technologique de l’énergie Balance en prendra spectaculairement le relais ! Quoiqu’en réalité, c’est d’ors et déjà le cas : de la complexe mais de plus en plus accessible chirurgie esthétique en passant par les produits cosmétiques en tout genre, il y a aujourd’hui un large éventail de choix pour nos gentlemen et autre ladys voulant exercer, en toute confiance, « l’art de séduire son prochain » avec distinction et délicatesse.

« Bien dans sa peau »

Dans cet esprit, sous l’influence croissante d’une charmante, courtoise mais néanmoins insidieuse dictature de l’apparence qui ne dit pas son nom, les salons de beauté se retrouveront à l’avenir, et un peu malgré eux, à la convergence des avancées de la médecine plasticienne, de l’infographie 3D et de méthodes de « bien-être » robotisées ! Les fleurons technologiques de ces vénusiennes enseignes des temps futurs ?

tekno-relax-loungerEntre autre, de miraculeuses tables de massage électromagnétiquement pulsées où, confortablement installés dessus, toutes nos énergies physiologiques et psychiques se rééquilibreront aussitôt. Tout simplement divin ! Mais pour compléter cette ambiance remplaçant les encens et les postures yogiques amenant au nirvana de la « zen attitude », des androïdes sélectionneront et appliqueront automatiquement le programme « massage » adapté aux besoins de chacun : façon ayurvédique pour la stimulation des sept chakras et les maux de dos, californienne pour la relaxation pure ou encore méthode suédoise pour les sportifs. Sans oublier ce sensationnel et fatidique passage à l’espace manucure dédié à lustrer soigneusement les rutilantes parties métalliques de nos membres cybernétiques !

Toutefois, ne nous-y trompons guère, l’apothéose de ces instituts de spa high-tech restera atteinte par le fait qu’ils seront généralement équipés d’incroyables salles à retouches corporelles. Oui, bienvenue dans le « Photoshop du futur » où il sera possible de satisfaire aux standards ésthético-culturels en vigueur. Imaginez, nous pourrons tous opter pour la magique solution de ressembler à ces playboys des belles et grandes affiches publicitaires ou à ces mannequins faisant la Une des couvertures de magazines ! Il suffira seulement de l’aide d’une relookeuse effectuant quelques « coups de pinceaux numérique » sur sa tablette graphique pour que le concentré de technologies de ces chambres – lasers, rayons X, modification cellulaire,… – entre dans une superbe chorégraphie digne des plus grands sculpteurs taurins du troisième millénaire.

attonconrad2

Dès lors, au rythme des mouvements de « brush » de l’artiste, nos silhouettes se transformeront pendant qu’un casque portraitiste se posera doucement sur nos têtes afin de modifier en temps réel coiffure, maquillage ou forme du nez ! Ce qui sera nettement plus efficace que ces comprimés bon marché remaniant les traits du visage ou les formes du corps d’une manière beaucoup plus « grossière ». Finalement, avec toutes ces technologies Balance, changer son « image extérieure » sera aussi simplissime que la création d’avatars dans un jeu-vidéo ! Mais gare au stéréotypage de masse car nous pourrions, au bout du compte, tous ressembler les uns aux autres autant que devenir sans véritable personnalité !

Electro-fashion

Ceci étant dit, la « hype » du monde de demain sera sans doute dévolue aux canons de beauté surfant sur la vague cybertech. Une ambiance « culture-geek » généralisée où la couleur des mèches de cheveux en néon sera modifiable à volonté, le parfum au silicium le summum du raffinement et la robe en quartz de ces Mesdames l’ultime moyen de faire succomber ces Messieurs à la fréquence vibratoire de celles-ci. Et puis la moindre parcelle de tissu électronique pourra être le support privilégié de toutes les folies numériques en envoyant du digital, du pixel, des vidéos et du son ! Costumes aux logos animés, pantalons « joggings » ventant les vertus du sport par le biais de clips promotionnels, T-shirt défilant des séries de photos « vacance » et « fiesta party » ou encore nuisettes à la musique relaxante, il y en aura pour tous ceux et celles en manque d’identification artistique et sociétale.

4bb76c14dc0908a67af55ef2e584a148Cependant, les technologies vénusiennes apporteront surtout une facilité supplémentaire pour réellement convenir à n’importe quelle situation sans avoir à disposer d’une garde-robe couvrant toutes les tendances « branchées » du moment : les versatiles fringues semi-virtuelles ! Grâce à des textiles « neutres », transparents et constitués de matériaux d’un nouveau genre mêlant nanoparticules et projection holographique, c’est tout notre look vestimentaire qui pourra être instantanément interchangé selon nos désirs ! En téléchargeant la dernière collection d’une grande marque de luxe à la mode, en y mettant à jour les créations d’un styliste renommé ou en y important les modèles numériques d’un designer faisant fureur chez les jeunes, nous pourrons à la fois avoir la tenue exigée pour une soirée chic, puis enchaîner dans un festival « underground » en paraissant carrément « ultra-tendance » et atterrir le lendemain devant un match de foot avec toute la panoplie du bon supporter ! Imaginons alors ces textiles hyper-modulables accompagnés de systèmes auditifs et visuels – bien sûr en « réalité augmentée » – conseillant sur le type d’allure à adopter dans tel lieu ou sur les gestes appropriés pour telle convenance ! À cette tentante question de savoir « comment plaire en toute circonstances », cette technologie Balance y répondra sans sourciller. Et même plus puisqu’elle nous aidera simultanément à devenir ces « serials lovers » irrésistibles !

gfh

Cyber-relation :

En l’occurrence, si l’énergie technologique de la Balance permet de modeler nos jolis minois, c’est avant tout pour poursuivre le processus d’attraction vénusien. C’est qu’elle y tient vraiment à cette idée qu’hommes et femmes génèrent toutes sortes de liaisons entre eux. Pour cette raison, avec l’énorme apport des Gémeaux dans l’émergence de l’Internet mondial, notre deuxième signe d’Air s’est également appuyé sur cette immense infrastructure d’ordinateurs connectés afin de pouvoir perpétuer sa quête d’interconnexions sociales par le biais de l’informatique.

Du célèbre Facebook au professionnel Linkedln en passant par le populaire Meetic, le versant électronique du symbole Balance est devenu le maître de toutes les cyber-relations grâce auxquelles nous pouvons potentiellement rencontrer n’importe qui à travers le Globe ! Et surtout notre âme-sœur puisque notre Vénus des temps modernes a une légère propension à transmuer nos réseaux virtuels en agences matrimoniales géantes !

c97cb620322299-562e9a51ead9b

Demain, cette logique vénusienne ne « tournera certainement pas les talons » à cette possibilité de donner du boulot à une sorte d’éléctro-Cupidon. Les logiciels de compatibilité – et non de comptabilité, qui eux sont plutôt dévolus au signe précédent, la Vierge – seront dramatiquement répandus à tous les niveaux de la vie sociale ! Avant même un premier rendez-vous, nos analyses comportementales contenues dans des fichiers de quelques kilo-octets seront systématiquement mises en rapport avec celles des autres.

En ce sens, ces softwares détecteront à l’avance avec qui nous nous entendrons merveilleusement bien dans telle association, à l’inverse avec qui tout risque de partir en vrille dans tel autre collectif, mais aussi quelle sera la personne idéale pour passer une nuit de rêve dans un hôtel cinq étoiles ou alors quel pourrait être le conjoint parfait pour construire un couple durable. En outre, ils permettront autant de savoir quelle équipe professionnelle nous mettrait parfaitement à l’aise ou à contrario quel service il nous faudrait surtout fuir pour éviter d’être licencié le lendemain même !

Et ce n’est pas tout. Lorsque nous pensons que ces logiciels seront partout, c’est très très loin d’être un euphémisme ! Même lors de nos rencontres imprévues IRL (« In Real Life », traduit par « dans la vraie vie »), les vêtements connectés et autres smartphones activeront des applications pour lancer une simili synastrie numérisée avec comparaison des psychologies de chaque protagoniste en présence, bilan des affinités communes, récapitulatif des points de désaccord et évaluation notée du potentiel global de la relation. Ainsi, immédiatement informés du type de relation qui nous conviendra le mieux avec telle ou telle personne, nous serons dès lors largement influencés par cette technologie Balance. Au revoir au léger « speed dating » qui laissera alors sa place à l’implacable « instant dating » !

a72424f7dada2f9e00e6ee3d5ad08841

Effectivement, ça sera clairement indiqué par les graphiques en transparence et la voix digitalisée de l’oreillette, la dernière personne croisée au bar fera éventuellement le bon ami ; cette femme rencontrée durant une exposition d’art nous causera des soucis si nous nous lions davantage à elle car cette grande dame aura tendance à se comporter dans notre dos comme une belle « langue de vipère »; les deux énergumènes aperçus lors du shopping de l’après-midi feront sans aucun doute les meilleurs potes de soirée ; tandis que la nouvelle patronne de notre entreprise, rejointe un matin dans l’ascenseur, aura fort probablement pour effet de nous pistonner dans notre carrière ! Avec cet outil Balance, il n’y aura plus d’excuse, nous serons obligés d’avoir un relationnel auréolé de belles colombes blanches !

Toutefois, si séduisante soit cette opportunité « d’optimisations sociales », ne nous fera-t-elle pas dans le même temps perdre de vue tout ce qui faisait le sel mystérieux de cette inconnue magie relationnelle ? Que ferons-nous de nos feelings court-circuités par ces algorithmes informatiques ? À l’avenir, si nous voulons éviter d’être jugés, comparés ou que nos liaisons soient régies par de simples composantes mathématiques, il serait bon de penser à nettoyer ces envahissants « cookies » contenant toutes nos informations personnelles…

Union augmentée

Quoi qu’il en soit, la Balance n’est pas comme ce papillonnant Gémeaux à la recherche d’infinies stimulations sociales car, aiguillée par les sages conseils de son mentor Saturne – exalté dans le signe, pour rappel – elle aura à un moment ou un autre ce besoin fondamental d’engagement affectif, d’équilibre amoureux, « d’officialiser » ses sentiments. Et les technologies Balance s’en donneront à cœur joie pour immortaliser ces alliances dans le plus pure style traditionnel du « wedding high-tech » ! Par exemple, les fiançailles du petit dernier seront retransmises sur écran géant et sur le Net pour les convives virtuels, suivies des protocolaires signatures électroniques et autres échanges de bagues taurines comportant en elles-même toutes les images-souvenir numérisées d’amour partagé.

e255c39d1ab254457ab5c5d651871127Toutefois, dans le monde de  demain, la Balance continuera davantage à atténuer les différences et à rapprocher ce qui est universel. En cela, le futurisme vénuso-erisien appliquera véritablement à tous toutes les formes cérémonielles, symboliques et sacrées du mariage. Si étonnant que cela puisse paraître à nos yeux contemporains, nous pourrons, dans des temps pas si éloignés que cela, partager notre vie sentimentale avec des partenaires robots, ou avec des personnages en image de synthèse pour les amoureux transis de 3D, ce qui induira d’ailleurs en retour à de nouvelles mœurs et à de surprenantes mais pourtant bien réelles épousailles cybernétiques ! Sans compter la possibilité future de sacrements identiques à l’échelle galactique où deux habitants de planètes lointaines pourront également s’unir par hologrammes interposés ! Ah, le passage de la vie à deux, toute une aventure pour ce signe prêt à sauver coûte que coûte l’harmonie de son couple, que celui-ci soit vécu avec un mutant stellaire, un androïde sensible ou un humain 100 % Terran !!

sdf

Citoyen du futur :

D’une manière plus générale, comme évoqué plus haut, c’est toute notre vie sociale qui passe déjà sous les filets numériques de notre chère Balance ! Sur la grande Toile, nous sommes des millions de profils électroniques – bientôt rejoint par des milliards de profils – à côtoyer un nouvel espace où émerge une civilisation matriciellement bâtie à partir de l’essor et de l’ère informatique. Notre « entité sociale », notre fameuse image extérieure, notre Descendant en astrologie (en analogie avec le signe de la Balance), s’est progressivement déplacé, ou tout du moins dédoublé, dans le monde des réseaux sociaux et dans cette embryonnaire société virtuelle.

Émulant parfaitement notre propre réalité, les sites internet sont devenus les vitrines remplaçantes de nos belles devantures physiques, les CV ont mués en présentoirs multimédias, les modérateurs veillent dorénavant dans les groupes et forums en ligne, les soi-disant bons comportements à adopter « online » ont été établis par la Netiquette, etc.

thumbs_franz_steiner_06

Nous parlons même aujourd’hui de la meilleure façon de se créer une séduisante e-réputation et comment paraître attirant aux yeux de cette gigantesque sphère interconnectée et accessible via un simple écran !

En cela, dans le futur, les technologies Balance accentueront tous les processus pré-cités afin que tout à chacun puisse jouir de son propre alter-ego holographique voire robotique pour les plus aisés d’entre nous – exactement calqué depuis nos fonctions sociales spécifiques. La dernière réunion « en ligne » de telle association, l’entretien d’embauche à distance, la vidéo-conférence diffusée en streaming sur le Net, le dîner mondain dans le restaurant électro avec l’avatar « d’Aphrodite44 », la « pose » élégante prise dans une récente pub Youtube, tout cela et bien d’autres choses seront entièrement dévolus à nos acolytes- miroirs bourrés de codes binaires et connectés en permanence sur nos structures psycho-sociales. C’est eux qui nous représenteront le mieux lors de nos interactions les plus importantes avec les autres, à la fois dans le domaine réel et numérique. C’est eux qui seront les ultimes intermédiaires entre nous et la collectivité 2.0 !

Doubles virtuels constituant ainsi les prémices d’un peuple « bis » du Web mondialisé, ils seront à l’origine d’un empire virtuel qui se superposera entièrement à nos propres réalités systémiques. Dans un magistral élan érisien, ils iront même jusqu’à dupliquer tous nos ressorts institutionnels, bien qu’ils en réviseront très rapidement les principes égalitaires afin, par exemple, de faire florès de votes électoraux toujours plus justes et adaptés à leur propre « univers » !

Mais au cours du prochain siècle, ces deux « matrices » se mêleront si étroitement qu’elles ne formeront plus qu’une seule et unique e-démocratie planétaire. De l’alter-ego numérique de parlementaires aux ambassadeurs-droïdes de communautés en ligne en passant par les avocates chargées de la défense de groupes robotiques et autres chambres participatives constituées d’élus internautes, tout ce petit beau monde et ces digitales assemblées éclectiques généreront et réguleront ce nouveau vivre-ensemble multidimensionnel pour que chaque citoyen du deuxième millénium ait des droits, des référendums, des représentants politiques. Et que ce citoyen soit un humain, un androïde ou une entité virtuelle, il y aura bel et bien une admirable justice pour tous !

Pacifisme sous perfusion artificielle

Néanmoins, les technologies Balance proposeront fatalement un jour à l’humanité de déporter son puissant libre-arbitre au cœur d’Intelligences Artificielles qui pourront alors présider à tous les arbitrages auxquels elle sera confrontée. Des IA dédiées à prendre les bonnes et justes décisions à notre place. Des IA conçues spécialement pour le bien-être de tous et l’harmonie collective. Des IA s’occupant intégralement à donner forme concrète à la Paix dans le monde ! Ça sera si merveilleux, si formidable ! Tellement formidable que nous pourrons enfin réaliser ce rêve en vaquant insoucieusement à nos occupations Balances comme bon nous semble et sans aucune crainte de conflits perturbateurs.

ed77b5b5552bce2073d873ce6a80e4f7Enfin, en réalité, ça sera seulement formidable si notre déresponsabilisation auprès de ces IA ne nous emmène pas tous droit vers un Skynet prêt à se débarrasser d’une humanité faisant finalement obstacle à ses grands projets diplomatiques. Ou encore qu’un Big Crunch informatique fasse disjoncter ces juges de paix artificiels et nous conduisent aux dérives du signe opposé, le Bélier, c’est-à-dire à des guerres et des destructions de très grandes envergures finissant généralement dans un beau feux d’artifices faits de méchas, de cyborgs et de lasers ! Alors, prochaine cramoisie ironie du sort pour nos idéalistes Balances ?

Mais n’en doutons pas une seule seconde, Vénusiens et Erisiennes feront tout pour construire cette belle route menant au dernier signe d’Air, le Verseau. Ils et elles le savent : sans le développement bienveillant de leurs super-pouvoirs, seul une planète Terre unifiée dans toute sa diversité par le biais de technologies Balances pourrait commencer à pactiser avec une plus grande Fraternité Cosmique ! La Balance n’est peut-être pas traditionnellement réputée pour son ambition mais elle aimera tout de même jouer son rôle dans la grande scène courtisane des hautes sphères de l’immense République Inter-Galactique !!

f

Retour aux autres technologies futuristes du zodiaque ici.

Accès aux super-pouvoirs « Balance » ici.

jl

Guillaume Cosnier – Tous droits réservés sur le texte.

www.cinquiemesoleil.com

fgh

Crédits illustrations et photographies : Franz Steiner, Google Image, Pinterest, communauté Deviant Art.

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Participez à la vie du blog !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.