Les super-pouvoirs du Scorpion !

Ça y est ! Une partie de l’humanité a réussi à exploiter ses facultés paranormales jusqu’à ce qu’elles deviennent de véritables « super-pouvoirs ». Alors, quels sont les super-pouvoirs archétypaux du signe qui symbolise l’énergie du Scorpion ?  Animorphisme, puissance régénérative, magie noire,… Lisez la suite du premier volet de notre méga-dossier !


Plongée occulte :

Les Chants de l’Apocalypse résonnent en sourdine avec tous les processus automnaux. Les feuilles tombent des arbres et d’une manière globale, la Nature se décompose lentement, terriblement, bien qu’au profit d’une quête de transmutation où tout ce qui se désagrège génère un humus mystérieux mais incroyablement fertilisant. Cependant, sans concessions et déroutantes, ces énergies automnales induisent à vivre cette expérience à deux mille pour cent, d’une manière très contrastée, d’une manière à ce que notre sensibilité exacerbée soit affermie par une volonté déterminée. Archétype même de la passion enivrante, le Scorpion est cette embarcation aventureuse nous emmenant dangereusement vers les rives de nos extrêmes limites, de l’amour le plus intense à la haine la plus brutale. Mais tout le vivant le sait dorénavant, ce symbole tortueux nous pousse à devenir entier, engagé, radical afin que nous trouvions en nous-mêmes la force nécessaire pour plonger dans les noirceurs du monde et en ramener toute la quintessence évolutive. Le Scorpion polarise et fait « bouillonner » les cœurs d’une façon absolue pour que nous puissions accueillir nos sombres apocalypses en véritables Révélations bienfaitrices !

414129

Toutefois, ce corps-à-corps enflammé avec Pluton, «Prince des Ténèbres», est malgré tout particulièrement poignant car il se déroule dans ces paysages infernaux faits de cris silencieux et d’abominations, de peurs viscérales et d’angoisses morbides. Il n’y a cette fois-ci plus de choix, plus de nuances, plus de compromis comme en Balance : cette confrontation rythmée par les tambours battants de nos stridentes obscurités nous demande fatalement de regarder en face nos défauts, nos monstruosités, nos refoulements et tous les déchets pourrissants de nos psychés personnelles et surtout collectives. La descente dans les tréfonds et les « égouts » de nos « matrices » fait mal puisque dans le même temps la traversée dans l’opacité du réel opère en nous ce genre de métamorphose qui « entaille », lacère et dépouille le « vernis » de nos Egos. La plupart en ressortent meurtris, déchirés, comme assombris par ce voyage dans l’Ombre avec Charon, tandis que seuls les plus courageux en ressentent finalement toute la vivifiante puissance intérieure.

Nous sommes bien en Scorpion, là où l’énergie approfondit sa Danse avec la Mort afin d’alchimiser toute matière noire en terreau de Vie, en terreau de Lumière. Certes, le processus est souvent douloureux, absorbant ou laisse au passage quelques cicatrices rappelant des souvenirs éprouvants. Et parfois, certains n’en reviennent tout simplement pas !

Initiation

d52e4d3294e81140687b04b70a0cf8acEn cela, comme les autres signes d’Eau (Cancer, Poissons), le Scorpion est un hypersensible doté d’un psychisme impressionnant et captant très facilement des puissances mystérieuses, des énergies étranges et de temps à autres des entités totalement cauchemardesques ! À son insu ou non, il se retrouve alors baigné par les forces occultes elles-mêmes et celles-ci exercent sur lui une incroyable attraction à pénétrer les « Royaumes Souterrains » du dérangeant Hadès. Soupçonneux, méfiant mais viscéral curieux à la médiumnité troublante, l’invitation à passer de « l’autre côté du voile », à transgresser les interdits et à explorer les inconnus est si prégnante, si irrésistible, que malgré les diverses écorchures promises en territoire Tartare, le Scorpion se retrouve de façon régulière à voguer dans les obscurités de son âme, à affronter ses « Gardiens du Seuil » mais aussi à déterrer des « trésors » bien gardés, à découvrir certains secrets de l’Univers. Mais qu’elle soit introspective ou non, la petite ballade avec Thanatos est très loin d’être une partie de plaisir : la marche est toujours brûlante et fait souvent souffrir. À la fois pour le corps, l’âme et l’esprit, elle est définitivement marquante.

Pourtant, d’initiations plus ou moins sauvages en rituels parfois d’une rare cruauté, le Scorpion ressent à chaque palier franchi l’éveil de certaines super-facultés jusque-là mises « en sommeil ». Incité alors à poursuivre ses chevauchées tourmentées pour acquérir des talents « psy » de plus en plus spectaculaires, il comprend que « ce qui ne le tue pas le rend plus fort ». Il comprend aussi que seules ses difficiles épreuves permettent l’accès à ses super-pouvoirs ! Qu’à cela ne tienne, car si au passage l’érosion des obstacles l’aide à dépasser ses limites tout en stimulant sa dose de sensations fortes, il sera aux anges. Enfin il sera avant tout plutôt reconnaissant à ce que ses sacrifices fassent de lui un parapsychologue à la trempe d’acier capable d’affronter tous les Cerbères de l’univers !

Alors s’il faut « ramer » plus que d’autres pour parfaitement réussir à canaliser l’énergie scorpionne, pour lui, « le jeu en vaut malgré tout la chandelle ». D’autant plus que les dons ainsi réveillés par un tel acharnement sont généralement hyper sulfureux ! Tellement sulfureux que les incursions quotidiennes dans les mondes d’Outre-Tombe attisent chez notre animal noir une volonté à « activer » le plein potentiel de ses capacités paranormales ainsi qu’à investiguer toujours plus loin les grandes Arcanes Ésotériques du Cosmos. Même celles qui sont imbibées d’odeurs putrides, de sang sacrifié et habitées par des démons corrupteurs. Même celles qui ouvrent les Immenses Portes des Labyrinthes du Mal. Même celles qui arpentent les sentiers symboliques du « Mordor »

« Le Côté Obscur… »

Le danger se situe bien là. C’est un nageur inconditionnel du Styx, exalté à l’idée du grand plongeon au cœur de tous les mystères quitte à être régulièrement « sur le fil du rasoir ». Ainsi, diaboliquement charmés par une fascination quasi-sensuelle au Côté Obscur de leurs super-pouvoirs, certains Scorpions n’hésitent pas à emprunter les voies corrosives faisant d’eux de purs nocifs Mages Noirs aux aptitudes pour le moins dantesques ! Tout de noir et de rouge vêtu, ces sorciers Sith à la fibre chamanique mortifère ont toutefois chacun leurs spécialités dans les Arts Sombres.

À l’évidence, la majorité des adeptes de ces fanatisantes sectes de l’Occulte savent générer à volonté des EMI (« Expérience de Mort Imminente ») pour leurs entretiens privilégiés avec les Maîtres de cercles surnaturels chthoniens. En outre, de façon très similaire aux scribes incantateurs mercuriens, la plupart de ces membres savent également décrypter les symboles hermétiques, se servir de glyphes païens et utiliser des formules issues de grimoires hantés en vue d’accroître leurs connaissances infernales ou d’en faire ressurgir toute la ferveur maléfique. L’invocation d’une harpie furieuse via la codification de pentacles inversés, de cercles de feu et autres viscères de rapaces disposées ici et là d’une manière rigoureuse, fera donc partie de leurs compétences communes et ne choquera personne !

Mais les uns seront des experts en envoûtement vaudou et sauront rendre les individus possédés par des esprits ravagés. D’autres deviendront des bourreaux psychiques forts habiles pour infliger à distance tortures psychologiques et strangulations physiques digne des plus grands moments de leur fétiche Vador. D’autres encore se dévoueront aux transes sacrificielles afin d’invoquer des « Dark Portal » à l’origine de tournées collectives dans les provinces plutoniennes ou pour inviter sur Terre tout le bestiaire horrifique de nos inconscients surchargés. En effet, ils sont comme ça ces Scorpions noirs, ils aiment une vie pimentée. Ils aiment ressentir toute la peur qu’ils propagent autour d’eux. Ils aiment se savoir synonyme de terreur et d’effroi !

necromancer_by_danrobart-d90nrbi

Et puis comme la symbolique scorpionne ne fait jamais les choses à moitié, ces différentes castes de Serpentard vont jusqu’à imprégner de leurs empreintes dragoniques toutes les configurations astrologiques de leurs fidèles. Buveur de sang, le Plutonien avec un Ascendant Taureau se retrouve alors à développer des facultés à même d’aspirer les Auras, de posséder les âmes des plus fragiles ou encore de vampiriser les gens jusqu’à la dernière goutte d’énergie psychique et ainsi satisfaire en permanence sa faim de cannibale éthérique ! Un natif avec une insidieuse conjonction MercureVénus en Scorpion découvre, à la différence de son comparse, qu’il peut empoisonner ses rivaux seulement en les touchant et qu’il est également incroyablement doué pour envenimer les esprits via sa parole ultra persuasive, intrigante mais totalement hypnotisante.

Un autre, avec une très obscure et dominante conjonction Pluton-Saturne en Scorpion, constate quant à lui qu’il peut laisser libre cours à ses délires nécromanciens puisqu’il se révèle être un  virtuose pour réveiller n’importe quel squelette désossé et autre cadavre en état de décomposition. Être à la tête d’une énorme armée de mort-vivants serait même un peu une consécration jouissive pour cet idolâtre du Zombie ! Toutefois, pour accomplir ses desseins de dépravation totale, celui-ci aurait tout aussi bien pu approfondir ses potentiels pour générer des boules d’énergie noire ou des nuages orageux poussant à des dépressions, des hara-kiri et des actes kamikazes. Autant qu’il aurait pu se délecter de connaissances faisant appel aux succubes, fantômes perfides, créatures malfaisantes et criminels psychopathes de l’au-delà !

Enfin, le Scorpion Uranien se rend compte à son tour que lui aussi, dans le genre « apocalyptique », il n’est pas mal loti non plus : il peut induire de son propre corps une importante radioactivité oxydante qui contamine tout sur son passage et dont les effluves électromagnétiques font muter la nature en une faune et flore bizarroïde particulièrement toxique. Entre les mains de groupes dangereux, c’est évidement un chemin tout tracé pour notre « Tchernobyl organique » au tempérament et à la vitalité nucléaire !

Par-delà la mort

Néanmoins, munis de leurs funestes bâtons ornés d’une pierre écarlate à la profondeur et à la puissance démoniaque, quelques rares Seigneurs de l’Ombre accumuleront l’ensemble de ces super-pouvoirs enviés par n’importe quel Voldemort en devenir. Plutôt du type increvable et jusqu’au boutiste, même leur élimination pourrait encore nous être nuisible et le plus souvent carrément mortelle !

2016442

Ces cracheurs de venin au sang acide pourriront ad vitam eternam toute la zone à des kilomètres à la ronde de leur lieu de décantation dans un néfaste liquide verdâtre perpétuellement en ébullition. Même dans leur interminable râle d’agonie, ils laisseront échapper en continu de revanchardes toxines virales polluant tout l’environnement alentour et possédant, corrompant ou tuant tout organisme qui tenterait une percée dans ce secteur magistralement infesté. Une manière bien à eux de rendre un dernier hommage funèbre de leur passage sur Terre et de laisser une marque indélébile de leur allégeance infernale ! Une manière d’ailleurs tout à fait à l’opposé du signe d’en face, le Taureau, qui lui aurait plutôt tendance à créer un endroit paradisiaque autour de son arbre mortuaire. Cependant, soyons-en sûr, il y aura toujours une poignée d’apprentis plutoniens à la recherche de ces lieux rongés de l’intérieur par leurs défunts Maîtres. Oui, car se rassasier de ces festins sépulcraux leur permettra toujours d’augmenter leur puissance destructrice et de prendre la relève de leur chaotique mentor…

gfh

Implacable « Predator » :

Fier serviteur du culte du secret et observateur tapi dans l’ombre, le Scorpion se dévoile très peu, se protège en se cachant, crypte en énigme paradoxale, manœuvre en « coulisse ». Héritier du casque offert par Cyclope, il est en réalité la discrétion incarnée, d’apparence calme même si des tempêtes intérieures peuvent le bouleverser à tout moment. Maniant les enseignements furtifs avec le plus grand respect, il est tout simplement devenu un magicien de la dissimulation ! Non à l’aide du camouflage dynamique des Gémeaux ou au métamorphisme érisien mais par sa seule facilité à passer d’un monde tangible, matériel à un autre entièrement invisible au commun des mortels. Bien sûr, les Poissons pourront leur en apprendre beaucoup dans ces domaines qu’ils chérissent tant, mais déjà coriace et difficile à terrasser, le Scorpion reste quand même très compliqué à pouvoir traquer ! Il disparaît de la surface de la terre et y refait une apparition en moins de temps qu’il ne faut pour le dire. En revanche, grâce à cette super-faculté, lui-même a tout du traqueur ultime !

sketchbook_1_5_by_artroni-d8houp7

Lorsque tout est apaisé avant la bouillonnante déferlante des instincts et que les palpitations du cœur se muent très rapidement en percutions quasiment insoutenables, quand l’atmosphère s’alourdit d’un coup d’une violence sauvage, brutale, ténébreuse, presque palpable mais demeurant malgré tout insaisissable jusqu’au moment le plus tragique, quand prédateur et proies ressentent au plus profond d’eux un mélange de pulsion de vie et de mort, nous le savons tous, c’est qu’un Scorpion rôde silencieusement dans les parages, passant d’une réalité à une autre avec l’aisance d’un félin et pouvant surgir de l’ombre à n’importe quel moment pour appliquer sa sentence justicière en un seul coup fatal ! Hyper incisif, forcené, intraçable et inquisiteur, il déjoue instinctivement tous les pièges, créer en une fraction de seconde de merveilleux guet-apens, transperce toutes les cuirasses, taillade avec minutie, achève sans bruits.

Ainsi, si les uns se dévouent à leurs aptitudes psychiques, d’autres se focalisent avant tout sur leurs potentiels physiques, eux aussi redoutables. L’œil dilaté voit extrêmement loin et dans les situations les plus sombres, le flair taurin piste n’importe quelles odeurs à des distances hors-pair, l’ouïe ultra-fine entend des sons au-delà de la perception humaine, les poings sont comme des sabres, en bref les sens charnels de ces Scorpions peuvent être hyper-développés, aiguisés, affûtés comme le tranchant de la lame du meilleur des Samourais ou d’un Wolverine aux griffes rétractables et meurtrières !

27988470240aa5055b99c07b0c797fb2Ne l’oublions pas, Pluton est l’octave supérieure de Mars – et Mars second maître du Scorpion – celui-ci peut donc spectaculairement incarner l’image rêvée par son frère d’arme Bélier : le super-guerrier ultra évolué d’une survivance à toute épreuve. Comme lui, c’est un athlète et un combattant surexpérimenté; comme lui, il est souvent remué et soulevé par une rage larvée au fond de lui; comme lui, il peut devenir une bête féroce à la barbarie impensable. Mais à la différence du Bélier, le Scorpion est un fauve à la perspicacité innée, le prototype du Predator à l’impact sans faille dont l’agressivité est parfaitement concentrée, canalisée, orientée sur l’objet de sa détermination implacable. De plus, en milieu hostile ou en terrain inconnu, la pression de l’adrénaline décuple considérablement ses ressources physiques. Dans ce contexte où il assimile toute la puissance de l’énergie plutonienne, il développe alors à la fois une résistante peau carapacée de type CancerCapricorne couplée à une force martienne surhumaine et parachevée par une précision laser, une capacité réflexive hors-norme, une persévérance cérèsosaturnienne qui font que chacune de ses attaques et postures défensives sont mortellement vénéneuses ! Pour le plus grand bonheur des recruteurs d’assassins et autres commandos d’élite…

A l’état sauvage

Et puis il y a ces Scorpions dévoyant la sagesse même des tribalismes sauvages et des mysticismes primaires en vue de devenir des chamanes sanguinaires, sans-pitiés et aux comportements si animaux que nous les confondrions presque avec les divinités du Bélier. Ces fous, amoureux d’une sorte de Ragnarök contemporain qu’ils ont totalement dénaturé, sont tellement imprégnés d’une bestialité caverneuse difficilement domptable que leurs puissances physiques dégagent en réaction une force psychique capable de faire ressortir toutes les tensions, tous les traumatismes, tous les supplices enfouis dans les endroits de leurs pérégrinations.

Évidement, nos rudes survivors peuvent se nourrir de toute la charge émotionnelle et traumatique d’un lieu pour alimenter leurs super-pouvoirs les plus effrayants, mais ils peuvent également entrer en résonance avec ce type d’énergie spécifique pour manipuler à leur guise les pulsions primaires et les souffrances profondes du dit lieu. Dans ces cas-là, les reptiles, les rats, les araignées et tous les Wisigoths balafrés du coin sortent de leurs planques sépulcrales et se rameutent autour de ces Scorpions en devenant leurs indispensables alliés. La végétation commence elle aussi à se métamorphoser et à avoir une appétence exponentielle pour la chair carnée. Tandis que les vices cachés et les pêchés de leurs adversaires remontent à la surface de leurs consciences dans une culpabilisation déchirante. En face de ces guerriers psy connaissant méticuleusement nos zones d’ombres et nos faiblesses, les peurs et les excès se retournent automatiquement contre soi puis s’incarnent dans le corps en vitesse accélérée jusqu’à en succomber dans la putréfaction la plus morbide !

Toutefois, pour nos druides-tourmenteurs ayant une légère propension à transformer leurs concitoyens en misérables bestioles suicidaires ou aisément « écrasables », l’appel à aller encore plus loin dans leur nature instinctivo-reptilienne pourrait les aider à faire croître un autre don, tout aussi angoissant que les précédents : l’animorphisme !

7eb7d8c2c99a7b41e192dc4869734fc6Grâce à leurs facultés à influer sur leurs structures génétiques entraînant des modifications moléculaires majeurs dont eux seuls ont le secret, ils pourraient se faire pousser des organes d’animaux pour améliorer leurs performances biologiques – peau de salamandre immunisé contre le feu, œil de lynx, dents de crocodile,… – ou carrément réaliser un fantasme virginien en se muant en animal de leurs choix, même parmi les plus légendaires, comme le célèbre loup-garou ou l’épique dragon ! Finalement, de quoi perpétuer la rumeur que l’angoisse ravageuse peut frapper à tout moment ! Néanmoins, il n’y a pas de doute, que ce soit en pleine jungle urbaine ou en territoire sauvage, le Scorpion reste « taillé » pour être un chasseur indéfectible !!

sdf

Tantrisme kundalinique :

Pourtant, le charisme de notre mercenaire « bad guy » a quelque chose d’envoûtant, de fascinant, certes teinté d’une bonne dose de provocation mais le regard est torride, mystérieux, invitant à creuser ses non-dits. D’une façon très similaire aux super-pouvoirs taurins, il a cette puissance attractive capable de générer chez autrui une attirance mêlée à la fois de craintes et d’envies. Une attirance amenant à vivre avec lui une aventure à deux cents pour cent sous l’égide d’un Eros enflammé, à s’y « frotter » dans une passion dévorante quitte à s’y « piquer » et à libérer une libido de la manière la plus débridée qui soit ! En réalité, le Scorpion est si intense que son animalité a la faculté de dégager des effluves sexuelles « aimantant » à lui tous ceux voulant réaliser leurs désirs les plus inavouables. Une tentation qui devient irrépressible en sa présence, mais vigilance, car avec certains spécimens plutoniens, il faut toujours « se méfier du dard qui dort »

En effet, une liaison scorpionne ne laisse jamais indifférent et n’est jamais réellement anodine. Dotés d’une sorte de super-pouvoir trantrique, ces adeptes de Pluton ont également la formidable aptitude à ce que n’importe quel type d’étreinte osmotique soit à la source d’incroyables « petites morts ». Cependant, leurs particularités ne se trouvent pas là. Elles se situent surtout dans le fait que ces Scorpions sont doués pour catalyser les flux orgasmiques ! Ils savent parfaitement s’en servir soit pour assimiler à leurs propres comptes toute l’énergie vitale de leurs « cibles », soit au contraire pour retransmettre une nouvelle force éthérique extatique à leurs muses adorées.

De la même manière, nos experts dans les différentes pratiques de yogas sexuels ont ce pouvoir d’attiser le « Feu d’En-Bas », de dresser le « Serpent lové dans le bas de la colonne vertébrale » – dans le sacrum – et finalement d’éveiller chez leurs partenaires cette puissance kundalinique à même de traverser et d’énergiser un à un tous les corps subtils et les chakras associés. Pour le meilleur ou pour le pire ! Puisque si ces ritualistes énergétiques des mondes souterrains ont la possibilité d’initier autrui à d’autres dimensions de soi-même dans un but d’éveil, ils sont tout aussi capables de déchaîner « la spirale cosmique » d’une façon totalement anarchique et de titiller la Kundartiguador« le Serpent descendant », la contrepartie obscure de la Kundalini – avec comme conséquence une propulsion directe vers la folie la plus démente !

Au final, avec ces Scorpions, la ballade tantrique est à « double tranchant » car ils sont dans la faculté de faire redescendre ou remonter à volonté le taux vibratoire de ceux et celles « tombés dans leurs bras » : dès qu’il y a eu rapport sexuel, ils peuvent facilement jouer avec les Serpents Intérieurs de chacun d’entre nous. Imaginez alors les Plutoniens les plus expérimentés en la matière et dont les super-pouvoirs permettront de provoquer exactement les mêmes choses mais seulement d’un simple regard ou d’une innocente – en apparence – poignée de mains ! Brrr, frissonnant le Scorpion !

dfg

Fluide magnétique :

Qui dit magnétisme sexuel à la mode vénusomartienne, dit également magnétisme tout court ! Car question psychokinésie et manipulation de forces gravitationnelles, le Scorpion en connaît un beau rayon et rivalise aisément avec nos charbonneurs Taureaux. N’en déplaise à ces vénusiens épris de leurs super-pouvoirs, il est même imbattable lorsqu’il s’agit de faire joujou à distance avec des métaux à forte charge magnétique. Tout démolir, soulever d’énormes vaisseaux spatiaux, reconstruire de grandes « Tours Eiffel », c’est pour eux. C’est d’ailleurs toujours très spectaculaire d’observer ces Magnétos – pourtant si discrets à leur habitude – en pleine action ! De véritables orchestre-forgerons !

Mais, signe d’Eau, il est tout aussi à l’aise pour interagir psychiquement sur les liquides, notamment un qu’il contrôle à merveille. Une huile, le pétrole ! Le fameux or noir, fruit de millions d’années de décomposition d’êtres vivants enfouis dans le sol. Capable d’en détecter les gisements sur toute la planète comme un sourcier des énergies fossiles et de créer de gigantesques marées noires quand ils sont vraiment en colère, ces Scorpions sont l’émanation vivante de ce Pluton – dit aussi « Le Riche » – régnant sans partage sur les ressources souterraines. Par voie de conséquence, ce super-pouvoir hydrocarburé peut faire d’eux les véritables pontes de nos empires économiques !

En l’occurrence, nos renifleurs invétérés de kérosène peuvent dès lors influencer les flux financiers exactement comme ils le font avec les « flux sexuels » ! À la hausse ou à la baisse. En « Ploutocrate » accumulant à leurs seuls profits toutes les richesses physiques au détriment des autres ou en honorable Redistributeur de trésors terrestres au profit de l’humanité toute entière. En générateur de guerres, de pollutions, de crises sociétales, ou en altruiste permettant l’émergence de nouvelles possibilités de croissance abondante. Quoi qu’il en soit, ces Scorpions imbibés de naphte pourront strictement en faire de même à des échelles cosmiques puisque tout leurs élans vitaux les pousseront à découvrir systématiquement les énergies planétaires sur lesquelles reposeront de nouveaux éveils civilisationnels. Là aussi, pour le meilleur ou pour le pire…

Cependant, sur un plan élémental, il y a des Scorpions encore plus impressionnants ! Peu nombreux, ceux-ci sont à l’image de leurs tempéraments magmatiques. Nous l’évoquions plus haut : c’est un signe d’eau mais… une eau tranquillement bouillonnante quoique toujours prête à entrer dans une éruption parfaitement ignée ! Alors soit, leurs énergies psychiques ne les transforment pas en lance-flammes « Bélier » mais ils ont malgré tout l’art et la manière de savoir liquéfier leur environnement dans une belle coulée brûlante de lave jaune-rouge orangé !

En harmonie avec la roche en fusion et en très bonne sympathie avec les entrailles lithosphériques de la terre, l’élite de ces Scorpions trouvera surtout son Saint-Graal dans ce qui maintiendra leur réputation apocalyptique, c’est-à-dire l’aptitude à réveiller ou à éteindre les volcans ! Imaginons alors les passe-temps de ces quelques « Vocalno-Magnéto » recouverts de leurs chauds manteaux carbonés de lave rougeoyante, pimentés au parfum de cendre et mû par une addiction certaines pour des combustibles fossiles qui réchauffent toute la planète ! Fondre le métal, déplacer des nuages ardents, invoquer des géants élementaux de magma, faire « pleuvoir » les météorites ou encore faire de leurs propres corps de puissantes bombes atomiques, voilà des hobbies idéaux pour ces Scorpions ardents en quête de terraformer la Terre afin qu’elle se prénomme Enfer ! Au bout du compte, tant que le Scorpion est au repos, tout va bien – et il peut l’être très longtemps – mais lorsque un soubresaut survient en lui, les perspectives explosives et subversives deviennent assez rapidement hautement probable !

fgh

« Par la puissance du Phénix ancestral ! » :

Alors, de par la nature de ses super-pouvoirs, le Scorpion est-il condamné à suivre la pente ténébreuse de sa destinée ? Fait-il parti de ces irrécupérables à devoir rester croupis dans les « marécages » de leurs vies ? Et bien visiblement, il est à l’image d’une de ces facultés les plus formidables : l’auto-régénération ! Ses blessures, ses traumatismes, ses sévices sont capables de guérir à une vitesse folle et ses membres amputés peuvent repousser comme une queue de lézard ou une tête de l‘Hydre de Lerne fraîchement décapitées. Avec ça, il est bien sûr indubitablement équipé pour survivre à tout. En revanche, cette super-aptitude ne l’empêche pas d’en baver en passant par des épreuves interminables. Souffrir, guérir, parfois mourir puis renaître, et recommencer à souffrir,… Un processus douloureux à même de faire croire que le Scorpion est un revenant indestructible définitivement damné à répéter les mêmes cycles infernaux ! Pourtant, après quelques traversées mouvementées dans leurs vies, certains Plutoniens ont très bien compris que ce processus donne aussi à chaque fois l’occasion de se remettre en question, de se « recycler soi-même », de repartir à zéro et finalement de faire preuve d’une rédemption inattendue et salvatrice.

En réalité, derrière ce don d’autoguérison et son vécu plus ou moins torturé, le Scorpion a toujours en sa possession la possibilité de déclencher sa capacité ultime ! Ce super-pouvoir est celui de la chrysalide. Comme la chenille devenue papillon, il peut transmuter à tout moment ses super-pouvoirs obscurs en des capacités énergétiques très positives, constructives et au profit du bien-commun. A partir de là, ses aptitudes psychiques lumineusement « métamorphosées » permettent d’absolument tout revitaliser ! Par simple contact, il réénergise les personnes épuisées sur différents plans, restaure les objets cassés comme une Vierge consciencieuse ou, à l’instar d’un Taureau, décontamine les plantes et redonne de la vigueur à toute une végétation en perdition.

la_vie_by_vanleith-d4eu9iq

Mais pour le Scorpion en voie de reconversion radicale, le rebondissement est tel que ceux sont l’ensemble des facultés plutoniennes qui peuvent être développées d’une toute nouvelle manière. Sa compréhension instantanée des mécanismes psychologiques aide cette fois-ci autrui à déverrouiller ses blocages inconscients. Son aura magnétique déclenche automatiquement chez les autres une énergie les obligeant à redescendre dans leurs profondeurs intérieures afin que ceux-ci puissent correctement « redéployer leurs ailes », leurs potentiels et leurs vertus. Tout comme son animorphisme lui sert désormais à se transformer en Aigle ou en légendaire Phénix de Feu pour apporter hauteur de vue, clairvoyance ou efficacité extraordinaire à pouvoir pourchasser ses ombres, celles du monde et ainsi faire preuve de salubrité publique par volonté de purification. Et puis enfin, grand « passeur » préparant l’accès à d’autres « sphères », il peut aussi provoquer des EMI chez les individus pour qu’ils puissent s’initier « au monde des morts », à interagir avec celui-ci et à en retirer des révélations profondes à même d’impulser des changements existentiels majeurs mais bienveillants. Lui-même est toujours extrêmement doué pour ressusciter toute entité venant juste de mourir. Cependant, il se servira de ce super-pouvoir non plus pour détruire mais bel et bien pour sauver tout ce qui peut l’être !

Restant complexe, entier et aux super-pouvoirs néanmoins dangereux, le Scorpion étrangement converti à de nouvelles forces est totalement polarisé à l’opposé de certaines valeurs qui ont pu par le passé être les siennes. Connaissant parfaitement la puissance du « Scorpion assombri », il en est dorénavant son pendant lumineux et son ennemi le plus farouche !

fire_eagle_by_igreeny-d5jm8fm

Flic de l’occulte, traqueur de fantômes maléfiques, sondeur d’âmes violentes, détecteur de mensonge ou immunisé à la magie noire, il est désormais celui qui purifie les pollutions et les poisons générés par ses anciens congénères, répare les dégâts causés par toutes sortes de destructions, révèle les secrets qui maintiennent l’humanité dans un état d’esclavage permanent, régénère toute une société à partir du « fumier civilisationnel ». Sorti du cercle de ses tourments en ayant battu ses propres démons et archétype nouveau de la spirale de vie, il est celui qui sait se servir de son « compost personnel », de ses faiblesses, de ses deuils, pour faire croître les plus belles « roses collectives » et ses qualités, finalement, les plus admirables.

f

Les « contre-pouvoirs » au Scorpion (signes lui faisant un aspect de carré) :

Le Lion

Déjà évoqués dans l’article sur « les super-pouvoirs du Lion », tout ceux qui l’ont déjà lu peuvent directement passer au passage suivant, le Verseau. Pour tous les autres, continuons la suite !

À l’instar du combat « Bélier versus Cancer », le Lion et le Scorpion nous rejouent l’éternel affrontement entre la création et la destruction, entre les Forces de Vie et les Forces de Mort. En cela, ils sont si différents, si opposés !

Les Lions manient leurs super-pouvoirs « en pleine lumière », de façon assez frontale, noble et chevaleresque, d’autant qu’ils ne sont jamais opposés à l’idée de mettre un tant soit peu en scène leurs incroyables exploits ! Tandis que les Scorpions sont à mille lieux de toute cette grandiloquence puisqu’ils expriment tout leurs talents « dans l’ombre » des événements, plutôt en coulisse des « shows » et d’une manière très souterraine, discrète, sans ostentation ; l’obscurité est leur fidèle alliée pour frapper et exploiter au mieux leurs sombres super-pouvoirs !

Ainsi, les Scorpions feront absolument tout pour ne pas directement faire face aux super-pouvoirs léonins afin d’éviter un choc des Titans où la dantesque bataille de l’Ombre contre la Lumière risque de s’éterniser et de fatalement se terminer en Big-bang explosif ! Non, là où un Scorpion est le plus efficace contre un Lion, c’est lorsqu’il l’observe, le piste, le traque et patiente, tapi dans l’invisible, jusqu’à ce que celui-ci ne soit plus en « représentation » et n’ait plus besoin d’émettre une constante énergie surpuissante. À ce moment, alors propice à l’attaque-surprise venimeuse, le Scorpion sera souvent meilleur et l’emportera quasi-systématiquement sur la suite de la confrontation. Avec ces adeptes passés maîtres dans l’art de se mouvoir dans toutes les obscurités, la moindre baisse de vigilance de la part du Lion et celui-ci passe du statut de « royal prédateur » à celui d’éventuel « proie facile » !

À l’évidence, la seule façon pour les Lions de se protéger des assauts scorpionnesques est de pulser suffisamment d’énergie, de lumière et de chaleur en toutes circonstances. Il leur faut donc devenir ces Lions de Némé invulnérables faisant reculer n’importe quels anti-héros ! Car, dans ce cas-là, les Scorpions sont obligés de se replier et de revoir nombre de leurs stratégies avant d’arriver à dévitaliser, ne serait-ce qu’un peu, de purs et puissants Solariens ! Ainsi, un des contre-pouvoirs léonins les plus efficaces face aux Scorpions est la capacité à dégager une telle énergie inépuisable que ceux-ci préféreront éviter de s’acharner trop longtemps sur ce type d’ennemi, aussi increvable qu’eux ! Mais ne nous y trompons guère, il n’y a que face à un Lion qu’un Scorpion pourrait abandonner la partie puisque autrement celui-ci est d’une obstination sans borne, rivalisant dans ce registre avec les autres signes fixes (Taureau, Verseau).

Toutefois, l’ultime contre-pouvoir des Lions neutralisant toute approche dangereuse de ces assassins empoisonneurs reste leur légendaire super-vision ! Sans pénombre pour se planquer, sans possibilité d’agir secrètement, sans super-pouvoirs furtifs, nos ténébreux traqueurs deviennent d’impuissants traqués ! Mais au final, ce jeu « du chat et de la souris » est probablement sans fin car « pas de lumière sans ombre et pas d’ombre sans lumière » !

sdf

Le Verseau

wallpaper-angel-vs-horrible-diabloA priori, le Verseau et le Scorpion devraient très peu se rencontrer sur le champ de bataille tant ces deux-là évoluent dans des « sphères » radicalement différentes. Archétypalement, l’un préfère se mouvoir dans les souterrains et autres catacombes mystérieuses afin de pouvoir tranquillement fourbir ses armes et concocter ses potions secrètes, tandis que l’autre est largement plus à son aise dans les espaces aériens où il peut librement surfer sur les nuages et côtoyer ses amis les anges célestes en vue de refaire le monde.

À leur avantage, les Verseaux ont un super-pouvoir déroutant : comme les Gémeaux, ils sont ultra-rapides, véloces et surtout capables de mettre le cap vers le ciel à tout moment ! Cette volatilité sensationnelle leur permet ainsi de ne quasiment jamais tomber dans les griffes scorpionnes ou de ne pas avoir à les affronter dans des combats mettant à l’épreuve leurs puissances physiques, terrain sur lequel nos oiseaux punchy ne feraient sans doute pas le poids face à des Scorpions aguerris à enchaîner les attaques mortelles. Au moindre danger, les Verseaux peuvent toujours décoller et s’envoler dans des cieux inatteignables pour nos Scorpions… sauf pour les plus évolués d’entre eux à même de s’animorpher en faucon de chasse ou en dragon diabolique ! Toutefois, pour éviter une partie de Top Gun qui risque de s’éterniser, nos surprenants Verseaux ont un atout imparable : sortir de l’atmosphère terrestre pour voguer dans leur milieu adoré, là où ils sont des maîtres virtuoses, là où ils sont sûrs et certains de scotcher sur place n’importe quel Scorpion un peu trop collant, l’Espace sidéral !

Quant aux Scorpions, s’ils n’ont pas décidé d’opérer à découvert, ils sont tout simplement intraçables. Expert en furtivité, les Verseaux ne sont pas assez fous pour approcher un ennemi semi-invisible paré à disparaître dans une fantastique foulée de l’ombre, puis de réapparaître par surprise en leur plantant une belle dague empoisonnée dans le dos ! Certes, la rapidité uranienne est fulgurante mais face à une traque menée dans l‘obscurité et n’attendant plus qu’un ultime et dernier coup de grâce hyper-précis, il n’y a pas de doute, c’est le Scorpion qui en ressort souvent vainqueur.

Chacun a ainsi des moyens de défense très efficaces pour éviter l’autre. Cependant, qu’en est-il de leur affrontement en tant que tel pour prendre l’ascendant sur l’autre ?

Et bien justement, l’autre véritable raison de leur évitement réciproque, c’est qu’en bon signe fixe leurs conflits peuvent être très spectaculaire et créer des dommages collatéraux qu’eux-mêmes ne souhaitent pas du tout : la confrontation directe de leurs super-pouvoirs fait trop souvent planer le risque d’explosion électromagnétique irradiant instantanément toute vie présente pour des éons !

Pourtant, ils ont bien quelques points en communs. Ils se retrouvent malgré tout quelque fois dans les couloirs de la dissidence, échangent leurs expériences inédites et leurs dernières sensations fortes (souvent pour appâter l’autre dans ses filets), le Scorpion attise l’idéalisme progressiste et la contestation du Verseau, le Verseau joue avec les passions exacerbées du Scorpion puis, la plupart du temps, rien n’y fait, leurs visions divergentes finit immanquablement en belle tempête nucléaire ! Quand ils se croisent vraiment, c’est donc souvent le choc de deux capitaines pirates. C’est la Révolution dans les deux camps à coups de mutineries, de sabordages et d’opérations terroristes dans une sacrée ambiance entremêlant magie noire et jets électriques, machines et bêtes sauvages, « lavage de cerveaux » et cobayes cybernétiques, sans que nos deux signes ne réussissent jamais réellement à se départager !

f

L’évolution des super-pouvoirs Scorpion:

be25cd07d05c8276cbd63c2e009faf54Avec le Scorpion, absolument « rien ne se perd, tout se transforme » ! Ainsi, toutes les forces psychiques de celui-ci devront aider toute entité à canaliser le Chaos de l’Univers – ses ténèbres, sa « matière noire », son « énergie du Vide » – afin que chacun puisse réaliser la même Œuvre Alchimique qu’un puissant « Trou Noir ». La puissance de Pluton pourrait dès lors nous amener à devenir nous-mêmes des sortes de Big Bang hyper-évolutif source d’une créativité féconde exponentielle ! En d’autres termes, les super-pouvoirs scorpions pourraient nous accompagner à nous transformer en Vortex assimilant les obscurités, les démons et les peurs qui se trouvent en nous et autour de nous en vue de les transmuter en Force de Vie.

En soi, l’énergie scorpionne est présente pour nous donner du courage à percer nos « masques sociaux » et à « décaper » nos égos afin qu’en retour nous puissions découvrir la profondeur véritable que recèle les merveilles de nos êtres. Elle nous initie alors à ce passage cyclique qu’il faudrait parfois « mourir à soi-même » pour renaître dans une toute nouvelle lumière. En cela, les incroyables facultés plutoniennes seront là pour que l’esprit chevaleresque perdure malgré les sables mouvants de la vie. Et puis, elles seront également là pour nous guider à terrasser nos Dragons Intérieurs, ainsi que les différents « dragons » de la voûte céleste, un peu comme si nous étions des Archanges Michaël Cosmiques. En cela, l’énergie scorpionne bien assimilée permettra alors aux âmes charitables de régénérer et de purifier au sein de tout l’Univers et dans toutes ses Dimensions, personne, planète et galaxie entière !

sdf

Retour aux autres super-pouvoirs du zodiaque ici.

Accès aux technologies Scorpion du futur ici.

jl

Guillaume Cosnier – Tous droits réservés sur le texte.

www.cinquiemesoleil.com

fgh

Crédits illustrations et photographies : Danrobart, Artroni, Elementofone, Vanleith, Igreeny, Shortcircuit123, Pinterest,  Google Image, communauté Deviant Art.

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

7 Comments

  1. Bonjour Guillaume Cosnier, votre article sur le pouvoir du Scorpion a tellement résonné en moi que mon esprit n’a fait qu’un bond, « lui! lui! me dit-il peut-être… il a l’air d’avoir une compréhension, un indice, écrit lui! » et me voilà en train de vous écrire sans vraiment comprendre ce que je dois vous dire « ton thème suffira me dit-il » alors voilà le 10 11 1965, dois-je vous dire autre chose, je ne sais pas, je ne sais plus grand-chose, simplement l’impression de me faire dévorer vivant, et je vois bien que je ne vis pas dans le même monde que les autres humains malgré tous mes efforts et c’est de pire en pire!
    En espérant une réponse, un indice de votre part, Salutation
    !

  2. D’après ce que je comprends de votre message, il serait peut-être intéressant d’explorer votre thème astral un peu plus en profondeur (il faut en plus de la date de naissance, le lieu et l’heure de naissance). Pour cela, je vous laisse parcourir mon site cinquiemesoleil.com ou encore me contacter directement par mail (cosnier.guillaume@gmail.com). Mais surtout, quoi qu’il en soit, malgré les épreuves ou les incompréhensions, le Scorpion est comme le Phénix, il renait toujours de ses cendres. Lui-même est présent sur cette Terre pour faire renaitre de nouvelles formes civilisationnelles même si le monde entier est contre lui…

  3. Bonjour Guillaume Cosnier! je vous remercie de votre réponse
    L’indice serait une nouvelle renaissance…donc une mort…
    Cela m’est déjà arrivé une foi, cela devrait donc se reproduire et à nouveau, une autre perception du monde qui viendrait renforcer les deux premières?
    Ce qui rentrerait en concordance avec ma Maison 1 qui couvre trois signes (Sagittaire/Capricorne/Verseau) 3 expériences de vie?

    C’est mon « esprit »…il est « particulier » visible sur le thème, car pour la Lune, elle se trouve conjointe au Noeud-Nord.
    Ses seules relations sont trans-saturniennes, « au-delà du monde! », d’où le contentement de celui ci en vous lisant …
    « lui il sait me dit-il » et moi je lui réponds que « non », c’est comme un roman ce que vous avez écrit dans les pouvoirs du Scorpion, n’est-ce pas?

    Percevez vous à travers ces mots la situation? oui je sais! discussion très neptunienne…

    Le Soleil représente la Conscience, l’Esprit en nous, caché au fond du temple et qui attend sa Lune qui elle représente le Sensible, l’Âme en nous pour le mariage mystique.
    Vous voyez, pas facile de placer ce « genre » de pensée permanente dans les milieux « dit normaux »…
    Alors, après une vie d’aventure (Sagittaire)c’est la vie dans la caverne(Capricorne) de Platon où les ombres sont devenues normalités et résidentes permanentes, les ombres et leurs faunes…, les Maîtres du passé sont appelés à communiquer, pour me raviver la mémoire, le souvenir de qui je suis, pour cela il n’y a qu’une direction: continuer de s’approcher de l’Abîme, à nouveau une mort, comme toute les nuits vers un changement de plan d’existence jour après jour en direction du plan du Porteur d’Eau…Le dernier signe de ma Maison1.
    Mais est-ce le bon chemin, car c’est celui que je suis depuis que je suis incarné et je ne peux pas dire qu’il soit très agréable…je me rassure en me disant que ma richesse est sûrement aussi grande que le sont mes souffrances…

    Ne devrais-je pas justement essayer de remonter des profondeurs abyssales avec mes « amis » et de sortir de la caverne…à la lumière, pour les présenter à toutes et tous, les dormants se réveilleront, les yeux s’ouvriront.
    Aujourd’hui à une telle profondeur, les protections psychiques deviennent une à une toutes inefficaces, seule reste la Foi dans la Sagesse. Il n’y a que la pureté d’un Maître spirituel qui pourrait aller au-delà sans risquer de se faire dévorer vivant ou autre fin peu enviable, car même dans l’occulte le pouvoir des symboles ont leur limite, comme notre compréhension à travers la science physique atteint ses limites en s’approchant d’un trou noir.
    Au-delà nait, comme chez nous un monde de légende et de mythe mais beaucoup plus obscur, dois-je le traverser entierement?m’enfoncer de plus en plus loin dans sur ses terres désolées? il y fait un noir d’encre à l’aspect pâteux plus ou moins dense, mon corps se retrouve petit à petit emprisonné dans cette mélasse qui ni ne colle et ni ne mouille, il y a des sons qui résonnent et font vibrer cette matière, des chuchotements, des cris, des pensées, des émotions, beaucoup d’émotions, des mouvements qui me touchent, qui résonnent et vibrent en moi comme si j’en faisait intégralement partie. Je flotte plus ou moins car il n’y a pas vraiment de sol, enfin je me sens plutôt comme digéré doucement, je sens des choses bouger autour de moi mais je ne sais pas si elles sont proches ou éloignées, les ondulations m’indiquent que ce qui se déplace est énorme, d’étranges remous me font vaciller comme dans une machine à laver au ralenti dans de la pâte molle. L’idée claustrophobique me vient à l’esprit, quelle horreur… je ne respire pas, donc pas de panique nous sommes dans l’astral, du serpent qui plonge volontairement dans la soupe se relève un aigle, la petite porte est forcement l’opposé de la grande porte, mais alors quelle est la grande porte? facile, la grande porte est ce que nous estimons de nous-même(là ou tout le monde va), donc la petite porte est tout ce que nous nous cachons à nous même!(là ou peu vont) une porte d’entrée secrète…

    Mais à nouveau mon esprit s’envole…la caverne m’aura permis de rencontrer un Maître, le « pire » de tous à vivre(mon estime pour lui est grande aujourd’hui), mais le seul à disposition par placement dans mon thème et en même temps le seul à pouvoir faire l’équilibre avec la puissance des forces trans-saturnienne sur ma vie de tous mes jours et de toute mes nuits.
    Il est le trépied du thème son placement est parfait, le gardien du seuil ayant un regard, un pouvoir et une main mise sur le double carré Mutable en T et en même temps un rapport harmonique avec mon Soleil et un autre avec ses trans-saturniennes.
    Dès que j’ai appris à monter mon thème sur papier(l’ordinateur n’existait pas encore), j’ai pris conscience de la position particulière de cette vibration « karmique » intérieure, ce que je ressentais à l’intérieur de moi depuis le début m’était enfin « visible » grâce à la technique du montage de thème et la représentation vibratoire, plutôt que sur un événementiel extérieur, cet indice transforma radicalement mon approche de la vie.
    Et voilà que je vous raconte ma vie, peut-être est-ce une expression singulière de ma Lune au Nn en Gémeaux que je remplis puisque c’est apparemment par là que se trouve la lumière pour moi.

    Ô Lumière où es-tu? depuis que je suis arrivé ici, à peine je me souvient de ta délicate tendresse, ton odeur et ta douce chaleur portée par l’Air ambiant où la musique de l’eau pure coulant en bas de la prairie nous ravivait, la faune chantait ta lumière où aucune ombres ne peut exister sans se transformer en pur esprit. Ici ta lumière n’est pas, n’est plus, à part une pâle imitation, le chemin est sombre, tortueux, perfide et les rencontres plus ou moins dangereuses selon le degré d’ignorance de l’esprit rencontré, la volonté et la finesse sont recommandées, mais plus que tout, c’est la mémoire qu’il faut retrouver. Un monde d’égaré où les ombres dominent des corps sans mémoire, formatés et dévorés dès leur naissance au vu et au su de toutes et tous, avec une approbation et une participation générale, cela ne peut durer…Elles doivent être re-connues, elles veulent rentrer à nouveau dans ce monde qui les a oubliées, le mur de l’égarement et de l’ignorance ne résistera pas longtemps à la pression de leurs souffrances, de leurs plaintes, de leurs colères, de leurs terreurs, ils faut s’y préparer maintenant, un nouveau déluge d’un genre particulier va arriver, modifiant l’air ambiant dans lequel on baigne tous, tels des poissons dans un lac recevant l’onde pure s’écoulant du vase d’un porteur d’eau…

    Est-ce ceci l’expression lunaire karmique en Gémeaux du reste de mon thème?

    En vous remerciant de m’avoir lu et espérant à travers ses quelques mots faire honneur à votre dossier sur les pouvoirs des Scorpions, j’attends avec impatience une réponse de votre part.
    Salutation.

  4. Bonjour ,
    Votre article vibre très fort en moi surtout que j’ai deja eu des visions d’une vie antérieur ou jetait une sorte d’animorphe , des images tres clair comme si je voyait un film … et comme par « hasard  » je tombe sur vos ecrits le jour d’apres . Et sa rejoins votre article c’est bluffant . je suis magnétiseur mais j’ai passer 8 ans chez les para commandos avant de trouver ma vraie vocation . Le coté guerrier reste très presens et je me retrouve dans tout les points de votre article . Auriez vous d’autre piste pour moi ? J’aimerai aller creuser plus loin dans le coté esotherique du scorpion , les animorphe , des reference de livres, ect … Toutes infos est bonne a prendre :)
    Je vous remercie d’avance .
    Bonne journée ,

    Thomas .

  5. Merci beaucoup pour votre feedback, Thomas, c’est très parlant !

    Pour ce qui est de creuser un peu plus loin le « coté ésotérique du Scorpion », tellement vaste en soi, je peux vous proposer un livre qui est pour moi une véritable référence en la matière, et qui, personnellement, m’a ouvert tellement de pistes enrichissantes à explorer dans le domaine ésotérique : Pierre A. Riffard, Le dictionnaire de l’ésotérisme. Voilà, comme ça, spontanément, c’est tout ce que je peux te suggérer. Mais avec ça, il y a déjà de quoi faire ;)

    @ bientôt, Thomas !

  6. Un grand merci Guillaume :)
    Je vais le commander

    A bientôt .

    Thomas

Participez à la vie du blog !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.