Fabrice Luchini : la Lune Noire, les Gémeaux et les Mots !

Les études de personnalités sur les lunaires noires ne sont pas légions dans le domaine astrologique. En effet, certains astrologues ne l’intègrent pas encore totalement dans leur pratique, même aujourd’hui (tout comme Cérès d’ailleurs). Se révèle-t-elle être trop complexe ou trop obscure ? Peut-être. Toutefois, afin d’approfondir et d’élucider les mystères de la Lune Noire et de Cérès, je vous propose un exemple concret au travers du personnage édifiant qu’est Fabrice Luchini !

——————————————————————————————————————————————–

Fabrice Luchini, né le 1er novembre 1951 à Paris 04h00, est un acteur de cinéma et de théâtre français, connu aussi pour sa passion de la littérature et sa façon très particulière de l’exprimer. Qui n’a jamais vu le « phénomène » Luchini en pleine  exaltation verbale  lors d’interviews TV !

Luchini est un exemple pour le moins magistral de ce qui caractérise un digne représentant de la Lune Noire. La première dominante de son ciel de naissance est justement cette fameuse Lune Noire (Culminante et conjointe au MC). Et le plus étonnant est que son thème astral présente une dominante Cérésienne (amas en Vierge, Cérès conjointe Nœud Nord pile sur la cuspide de la Maison VI) et un bel amas de planètes dans le signe du Scorpion. Deux facteurs astrologiques qui, dans leurs essences dialectiques, se rapprochent étroitement de la symbolique primordiale de la Lune Noire.

Nous allons ainsi découvrir ensemble pourquoi il est essentiel de prendre en compte cette Lune Noire si nous ne voulons pas donner des interprétations partielles, voire faussées. Dès lors, nous verrons en quoi Fabrice Luchini a pu mettre à profit son perfectionnisme, sa psychologie complexe et son sens critique acéré – typiquement représentative de la Lune Noire mais aussi de Cérès et du Scorpion –  et comment il s’est servi de son thème natal pour devenir cet orateur tout à fait particulier et unique en son genre ; cette Lune Noire se trouvant en Gémeaux, signe de la « parole » par excellence.

Lien vers le ebook illustré (cliquez sur l’icône) :  Lien vers le pdf de Fabrice Luchini

——————————————————————————————————————————————–

i

Les débuts … et les déboires scolaires… :

Au cours de divers interviews, Fabrice Luchini n’hésite pas à dire qu’il a arrêté très tôt sa scolarité. Comme il le précise, l’école n’était pas son fort. D’ailleurs, il ne cache pas qu’il ne comprenait pas grand-chose aux mathématiques et à d’autres matières en général. Astrologiquement, nous observons que l’effet de sa Lune Noire – inhibant et bloquant le signe des Gémeaux –  se faisait déjà sentir pendant sa scolarité. Ceci semble tout à fait « logique » puisque la Lune Noire se trouve dans le signe de la pré-adolescence, de l’apprentissage, de l’éveil aux capacités mentales et à « l’intellect mercurien ». Un désintérêt précoce pour les questions scolaires sont alors très souvent typiques de cette position.

De plus, les Gémeaux étant également en relation avec les notions de « premiers contacts » avec le monde extérieur et les échanges relationnels quotidiens, la Lune Noire de Fabrice Luchini dans ce signe a pu le mettre très mal à l’aise face a ses petits camarades, source d’angoisses certaines (amplifié par sa conjonction Mercure\Lune puissante en Scorpion et en maison III au quinconce de sa LN).

Toutefois, en aucun cas ses facultés mentales ne sont mises en causes. Bien au contraire, elles sont même au-dessus de la moyenne et particulièrement « aiguisées ». La Lune Noire est tout à la fois : elle paralyse les énergies dans laquelle elle se trouve mais donne aussi la possibilité d’atteindre le plus « haut niveau » qualitatif de ces mêmes énergies. Elle peut d’ailleurs être « castratrice » dans un premier temps puis révélatrice d’un potentiel incroyablement fertile dans un second temps. Ce passage d’un rôle à l’autre est souvent décrit dans le milieu astrologique comme le « déverrouillage de la Lune Noire ». Ce déverrouillage intervient dans des circonstances et à des moments propres à chacun et suivant la nature de la position de la Lune Noire en signe et en maison.

Pour Fabrice Luchini, ce déverrouillage de la Lune Noire en Gémeaux s’est sûrement effectué lors de sa rencontre avec son professeur de théâtre – le théâtre, la comédie sont par ailleurs très colorés par l’archétype Gémeaux.. Depuis, intellectuellement, il dira qu’ il « comprendra tout ce qu’il se passe ». En d’autres termes, c’est pour lui « l’illumination » de son intellect comme si un déclic mental avait enclenché une machine cérébrale à l’arrêt et ne pouvant dès lors plus s’arrêter !

Mais revenons à son parcours de jeunesse. L’école est donc difficile à vivre pour lui. Et de bonne heure (14 ans), sous l’impulsion de sa mère, Fabrice Luchini s’engage dans un apprentissage de coiffure : un emploi pratique et concret le mettant directement en relation avec le monde du travail, avec « le monde cérèsien ».

Ainsi, c’est comme si sa Lune Noire en Gémeaux l’avait l’empêché de poursuivre ses études (avec une connotation karmique pour ceux qui y croient) afin qu’il puisse avant tout s’orienter plutôt sur le développement d’un autre facteur astrologique dominant de son thème astral : Cérès, qui est en analogie symbolique avec le signe de la Vierge. Une Cérès qui servit alors de relais bénéfique à une Lune Noire en Gémeaux encore instable et limitante. Il n’a d’ailleurs pas vécu cela négativement car les Cérèsiens se contentent très bien des tâches qu’on leur impose, surtout dans leur jeunesse et sous l’égide d’un « maitre » honnête.

Plus tard, il se fera coursier et livreur de pizzas. Cérès commence alors déjà à faire des appels de pieds à sa Lune Noire en Gémeaux tout en restant dans une dynamique « alimentaire », proche de l’environnement immédiat. Car le signe des Gémeaux, c’est aussi un symbole de déplacement, de mouvement, de rapidité, de fluidité aérienne. Sa puissante facette Mercurienne (conjonction Mercure\Lune en maison III), en analogie avec les Gémeaux, n’en ait que plus ravi ! Le gai luron Mercure explore une dimension de lui-même et entre dans la place tout en conservant un style virginien !

La force de Cérès sera d’ailleurs toujours très présente en lui. Même dans sa position actuelle d’artiste littéraire, il ne se trouve pas légitime par rapport aux personnes ayant des métiers difficiles, ce qui est aussi assurément lié au milieu modeste dont il vient (Nœud Sud en Vierge). Il n’est donc pas surprenant de voir un Fabrice Luchini faisant allusion aux liens qu’il avait avec son père et aux gens qui « se lèvent tôt pour aller bosser ». Il admire ce type de personne. Les artisans ont donc énormément de valeurs et d’estimes à ses yeux. D’ailleurs, il confie dans un reportage* :

« La vraie vie, c’est du concret ! C’est réel ! ».

En revanche, avec le temps et l’expérience, il adviendra chez lui une sorte de schisme entre ses valeurs pragmatiques, plus terre-à-terre, « proche du petit peuple qui trime sans concessions » (Cérès, Vierge), et le fait qu’il baigne continuellement dans une sphère abstraite, conceptuelle et intellectuelle de la vie (Lune Noire en Gémeaux et en IX). C’est certainement de cette tension astrale que résultera un sentiment de culpabilité difficile à vivre ; l’amas de facteurs astrologiques en Vierge étant également au carré de cette Lune Noire. Lors de ce même reportage, face à un restaurateur, il évoquera :

« mon père était très fier de mon activité, mais pour moi c’est incomparable avec ce qu’il pouvait faire, lui il se levait très tôt le matin,… »

Quoi qu’il en soit, selon les propres dires de Fabrice Luchini himself, les différents métiers qu’il a pu exercer dès son plus jeune age lui ont permis d’affiner son regard critique en analysant et en observant, tel un détective, son entourage et ses relations d’un œil pénétrant. Nous retrouvons bien là le dominant combo de choc zodiacal Vierge (précision, minutie) \ Scorpion (observation, perspicacité) de son thème astral. Un disséquant combo qui servira progressivement de « terreau énergétique » à sa fameuse Lune Noire en Gémeaux. Aujourd’hui, avec dérision, il se compare même a une sorte d’ethnologue des relations humaines (cette Lune Noire étant également en Secteur IX) !

ii

Réflexions profondes sur soi-même et la vie :

Mais zoomons en large focale sur sa vision particulièrement aiguisée des choses.

Extrêmement lucide envers lui-même et son environnement, il voit très clairement tout les petits défauts, les travers, les perversions, en un mot, les traits dits « négatifs » de la personnalité humaine. Évidement, cette « scrutation laser » lui donne une vision de l’homme, de la société mais aussi de lui-même, pas forcément très glorieuse. Il le dit d’ailleurs lui-même :

« Je ne crois pas en cette version angélique de l’homme, je ne crois pas que l’être humain soit fondamentalement bon ».

Nous observons bien sa tendance pessimiste envers la vie parfaitement confirmée par la position de son Saturne dominant dans la Maison I de son thème astral. Il se déclare très souvent anxieux, torturé et traversé par des angoisses douloureuses. Cela ne vous étonnera guère si je vous dis aussi que c’est un éternel insatisfait de lui-même.

Luchini en pleine reflexion profondeCependant, tous les ingrédients astraux précédemment mentionnés sont encore là dans ce processus : la Lune Noire, la Vierge et le Scorpion. Le cocktail astrologique est savamment pimenté-amer ! Heureusement, son Jupiter en Bélier dominant (l’optimisme, l’enthousiasme) doit très souvent faire contrepoint à ces tendances naturelles, lui évitant ainsi de basculer complètement vers une dépression destructrice. Mais, sans aucun doute, pour lui cet équilibre doit être difficile à trouver.

Pour l’anecdote, nous savons que Fabrice Luchini est insomniaque. Il avoue devoir prendre des quantités importantes de somnifères et de médicaments. C’est sûrement le résultat de suractivités cérébrales (Lune Noire en Gémeaux\IX, amas en Vierge, amas en III) et d’inquiétudes existentielles exacerbées (Cérès en Poissons\VI, amas en Scorpion). D’ailleurs, il déclara sur les ondes FM :

« sans activité, je me fais chier, a 2h30 du mat, je lis encore ».

De nouveau, ce commentaire nous rappelle davantage les effets de cette sacrée combinaison Vierge-Scorpion : « la tourmentée bourreau de travail » !

La Vierge pousse à identifier et à éliminer les facteurs pathogènes se trouvant à l’intérieur de nous. Quant au Scorpion lui, il va faire « ressurgir » les troubles et autres tourments enfouis au plus profond de notre être sans passer par quatre chemins et en ne le faisant pas à moitié ! Avec ces deux signes « scalpel », nous nous retrouvons donc clairement dans une démarche de purification, de perfectionnement, de transformation et d’amélioration de soi. Autrement dit, avec eux, il s’agit d’une recherche de son essence profonde et authentique de son Soi mais passant nécessairement par la reconnaissance de ses peurs et de ses blocages internes. De même, la Lune Noire correspond aussi totalement à ces caractéristiques de « frayeurs » inconscientes et d’absolutisme.

Ainsi, nous comprenons très nettement pourquoi Fabrice Luchini, tout au long de sa vie, a suivi un chemin introspectif l’amenant certainement à faire un long travail psychologique sur lui-même bien que sûrement très douloureux à vivre. Il s’inscrit dans ce processus d’auto-analyse très profond descendant jusqu’aux tréfonds de son inconscient personnel : Saturne, la Vierge, le Scorpion, la Lune Noire sont tous dominants dans son thème astral ! Point de surprise à voir Fabrice Luchini ayant suivi de longues séances de psychanalyse !

En outre, il semble intéressant de préciser que les Lunaires Noires peuvent être influencés par des idées « négativistes » voire nihilistes et fatalistes, poussant ces personnes à avoir un certain attrait pour le néant, le vide, la mort, la négation,… Le Saturne et le Scorpion de Fabrice Luchini allant dans le même sens, il est significatif qu’il porte un intérêt marqué pour le philosophe Nietzsche, qui a théorisé sur toutes ces questions. Au cours d’entretiens, quelques unes de ses phrases mettent en évidence cette idée :

« je ne suis pas doué pour le bonheur » ou encore : « l’homme est médiocre ».

ii

« Marginal de luxe » :

Évidement, avec un tel sens critique inné envers lui-même et le monde, Fabrice Luchini a développer une propension plus ou moins rebelle face à certains systèmes de pensées. Il a cette manière bien particulière de balayer les idées reçues avec un mélange de passion fougueuse (Jupiter\Bélier, Scorpion) et de distanciation froide (Lune Noire, Saturne, Vierge). Son acuité mentale capte très facilement les défectuosités d’une idéologie, ou d’une personne, mais il exprime ses analyses avec force et intensité sans toutefois s’impliquer affectivement pour arranger la situation qu’il critique.

« de toute façon le monde est imparfait, je n’ai pas de temps à perdre pour le changer ».

L’exemple le plus frappant est celui de la politique puisqu’il ne se retrouve dans aucun parti politique : « je déteste la droite avec autant de passion que je hais la gauche ». Et pourtant, il se conforme et s’intègre aisément à sa classe sociale tout en ayant le recul nécessaire pour y voir toutes les dérives.

C’est une attitude qui peut sembler contradictoire et ambiguë par rapport à son intégration sociétale. Il ne veut pas de « dictature du prolétaire » et « les riches roulant en 4×4 dans Paris polluant à tout-va » le dégoûte. Dans son thème astral, son Jupiter au Descendant (Maison VII) assimile très bien son milieu mais l’opposition à son Saturne en Maison I ne l’en rend aucunement dupe. Au contraire, à l’aide de la Vierge et du Scorpion, il en est même clairvoyant ! 

Sa Lune Noire en maison IX (analogie avec Jupiter) en ait malgré tout le point d’orgue car elle illustre à merveille à la fois ce dilemme d’adhésion à une « doxa » et sa résolution. Toutefois, ce n’est pas le dogmatisme en lui-même qu’il redoute mais bien celui des autres (Saturne\I opposé à Jupiter\VII).

Mais prenons un autre exemple tout aussi révélateur et mettant davantage en évidence notre propos par les propres mots de Luchini :

« je ne suis pas comme tous ces acteurs bourgeois qui sont choqués d’une bourgeoisie ignoble, ils en font partis ces cons, moi je ne crache pas dans la soupe, je fais avec », et dans le même temps : « la progression de Besancenot me fait peur, mais du moment qu’il me laisse mon confort ».

Ajoutons qu’il déteste ces artistes mielleux et dégoulinant de fausse compassion envers la classe ouvrière. Il ne fait pas dans « l’émotionnel », il respecte à sa juste place le peuple tel qu’il est sans verser dans le larmoyant, et ceci toujours avec honnêteté (Lune Noire, Cérès, Saturne).

Dans tous les cas, la configuration astral de Fabrice Luchini mettant en scène Jupiter et le trio Lune Noire\Cérès\Saturne fait ressortir deux choses. D’une part, la gestion de son accession à un certain « statut » social et les « petites gens » pour qui il a de l’admiration. Et d’autre part, cette crainte que ces derniers puissent asservir sa liberté de pensée autant qu’une lucidité accrue envers ses propres conformismes et ceux des autres (Lune Noire en Gémeaux\IX). Ironie du sort, au final, c’est ce qui fait sa popularité et qu’il est aimé par tous !

ii

Pouvoir de fascination verbale :

En astrologie, la Lune Noire désigne notre désir d’absolu et le Scorpion illustre le magnétisme, le charisme troublant, la fascination, l’acidité, la passion et son intensité. Cérès (Vierge) s’attache au « décorticage », à la précision, à la réflexion d’une logique implacable ainsi que l’attachement à la justesse des choses. Et les Gémeaux (analogie avec Mercure et la Maison III) représentent la communication, le langage, l’intellect, l’expression et l’humour. Nous avons déjà entr’aperçu plus haut les possibles interactions de ces facteurs astrologiques. A présent, voyons comment ils se manifestent chez Fabrice Luchini dans son « rôle public ».

Dans ses invitations sur les plateaux TV, nous retrouvons bien sûr son sens critique acéré et analytique selon lequel il peut « disséquer » une personne – et lui couper les cheveux en quatre, le cas échéant ! – tout en lui faisant constater par un verdict tranchant, mais toujours avec humour, ce qu’elle est. Ce qui peut se révéler très déroutant et dérangeant pour la personne lui faisant face. La Lune Noire en Gémeaux, Cérès et le Scorpion sont bien dans la danse !

Allant parfois jusqu’à la provocation, son argumentation sans faille et son éloquence nous font oublier cette même bravade. Cela nous donne même la sensation d’être plus instruit que l’instant d’avant. Son arme étant la parole, son dard et ses piques sont bel et bien ses répliques ! De sa bouche sort le « venin » qui, bien dosé, passe du cynisme à une intelligente subtilité ironique.

Sa dextérité mentale l’amène à pointer sur ce qui fait mal tout en se servant avec brio de son sens de la dérision très ciselé. Ceci étant toujours fait dans le but d’amuser et de distraire son auditoire dans un labyrinthe de complexité à en perdre la tête ! D’ailleurs, maniant les non-sens et les contradictions comme jamais – poussés de temps en temps jusqu’à l’absurde – il nous porte tout de même vers une réflexion plus profonde que ce qu’elle avait pu paraître au premier abord. La Lune Noire en Gémeaux et en IX, Cérès et plus précisément Mercure dans le signe du Scorpion et en III sont toujours parfaitement à l’œuvre.

Ce triptyque lui donne assurément cette passion et cette intensité, parfois extrême, qu’il dégage dans sa façon de s’exprimer pour capter et fasciner son public. Charisme étrange et magnétisme réservé, son pouvoir d’attraction se fait par le biais des mots, ce qu’il aime bien à rappeler :

« pour séduire une femme, il faut d’abord la séduire par l’oreille ».

Fabrice Luchini nous paraît ainsi être touché par la Grâce du Verbe et des Idées, maniant les mots avec une certaine perfection (Lune Noire en Gémeaux\IX). Il est entier et donne vie à la Parole, tout en ayant beaucoup de respect et d’admiration pour les auteurs des textes qu’il énonce en public. « Je suis au service de l’auteur et du texte, non l’inverse ». Notons dans cette phrase la pudeur (Cérès, Vierge) et le retrait (Saturne\I, Scorpion) de Fabrice derrière les mots des autres.

ii

La Grâce des Mots et de la Parole :

Dans tous les cas, nous constatons bel et bien que son « bouillonnement  mental », sa rapidité d’esprit et sa vivacité verbale ne cache en rien sa véritable passion pour la langue et les mots. Il a fait de toutes ces facultés et qualités mentales une « arme fatale » au service de sa passion pour la littérature (Lune Noire en Gémeaux\IX, Mercure en Scorpion\III, Cérès). Fabrice Luchini prend un réel plaisir à jouer avec certains phrasés. Que ce soit des citations d’auteurs de littérature classique, de philosophie ou d’autres écrivains,… tout y passe ! Il en ressort une diversité et une richesse de culture rappelant immédiatement l’image de « l’intellectuel érudit » (Lune Noire en Gémeaux\IX, Saturne en I, Cérès).

La littérature le nourrit, ça en devient presque vital pour lui ; c’est un boulimique du livre, lisant, et relisant encore, un nombre incalculable de fois la même œuvre jusqu’à s’en imprégner complètement. Parfois jusqu’à deux cents fois le même livre ! Dans un premier temps, c’est un acte répétitif (Cérès) qui lui permet l’assimilation et l’absorption totale des œuvres (Soleil en Scorpion\II) puis, dans un second temps, il s’attache à privilégier la « régurgitation » (Vierge\Scorpion) en rendant « intelligible » et clair sa passion pour l’œuvre (Lune Noire en Gémeaux\IX, Saturne, Cérès) pour ensuite la faire partager au public (Lune Noire en Gémeaux\IX, Jupiter au Descendant, Mercure).

C’est un orateur et un poète mettant en valeur le verbe dans toute sa splendeur – il passe des heures à trouver le ton juste et parfait à l’oreille, tel un œnologue des mots (Lune Noire en Gémeaux, Cérès, Saturne). Fabrice Luchini  consacre même des spectacles entiers à lire et à raconter sur scène (Lune Noire en Gémeaux, Mercure) les plus grands auteurs classiques (Saturne) au cours desquels il y explique et explicite certains passages et en fourni des analyses détaillés (Cérès). Sa démarche est entre autre de nous faire pénétrer en profondeur dans la psychologie des personnages, en décortiquant et en épluchant la moindre ligne de texte (Mercure en Scorpion, Cérès).

Il se donne pour objectif et pour ambition de nous faire comprendre parfaitement le sens des mots, car lui-même se trouve dans la quête de percer et de mettre à jour la « quintessence » du livre et de son auteur (Lune Noire en Gémeaux\IX, Mercure en Scorpion\III, Saturne). En chemin vers la Vérité du sens ultime des Mots, il ne s’arrête pas à la Forme mais en révèle aussi le Fond – comme il le fait avec lui-même. Les envolés lexicales de Fabrice sont dés lors comme un chant et un hymne au Verbe !

En résumé, nous retrouvons ici chez Fabrice Luchini toute la « transcendance » d’une Lune Noire en Gémeaux et en IX en complémentarité de Cérès, de Saturne et d’un puissant Mercure en Scorpion et en III. Dans son approfondissement intellectuel, son développement de « l’oralité », son art de jouer avec la parole et les rôles, il a sublimé son thème astral de la plus belle des manières.

 « Il faut pouvoir restituer la phrase dans son innocence » dit-il. Tant qu’il n’atteint pas la Pureté originelle du texte de l’auteur, inlassablement, avec persévérance, perfectionnisme et ténacité, il continuera à la chercher (Vierge, Scorpion, Lune Noire en Gémeaux, Saturne). Tel un minier des profondeurs, la sueur au front, trouvant enfin la pépite tant espérée ».

ii

Jupiter et Uranus (les excentriques) sont dans le coin, mais… :

Jusqu’ici, nous avons globalement observé un Fabrice Luchini plutôt introverti, dans le fond pudique et secret. Et lorsque nous approfondissons un peu plus le personnage, nous le découvrons même anxieux et profond. Ce Fabrice Luchini, polarisé sur les composantes dominantes de son thème astral (Lune Noire, Cérès, Scorpion, Saturne), contraste grandement avec le Luchini acteur de cinéma, remarqué lors de ses apparitions TV et donnant la sensation d’un individu « électrisé », « exalté » pour ne pas dire un peu excité. Ces derniers traits de caractère se rapprochant davantage de celui d’un Uranien extraverti que d’un Lunaire Noire Scorpion Ascendant Vierge !  Alors, comment expliquer astrologiquement cette incontournable facette du phénomène Luchini ?

Et bien en regardant de plus près son thème astral, il ne faut surtout pas oublier son Jupiter dominant ! Cette planète à propension excessive se situe d’ailleurs chez lui dans le signe ardent du Bélier (l’emballement, l’impulsivité) et en Maison VII (les autres, les relations, le monde extérieur). Au contact de l’autre, ou lorsqu’il est en « représentation », Fabrice Luchini peut dés lors très vite « s’enflammer » ou devenir une caricature exagérée de lui-même ! Certes, pour le plus grand plaisir de son public qui adore le voir ainsi. C’est un showman (Jupiter) qui sait parfaitement créer une chaude ambiance « d’éclat’ total » (Bélier) lors de ses interventions médiatiques (Maison VII).

En outre, dans son ciel de naissance, le déboulonnant Uranus influe également sur sa vie socio-professionnelle puisque celui-ci se positionne dans sa Maison X. Que ce soit dans son rapport à la télévision ou en tant qu’acteur de cinéma, Uranus doit ici aussi certainement « jouer » de son effet. Cette planète avant-gardiste est d’ailleurs astrologiquement reliée aux médias modernes.

Ainsi, cette association d’un bouillant Jupiter en VII et d’un survolté Uranus en X donne un « explosif » Luchini lorsqu’il se retrouve dans la sphère publique. Dans son thème natal, avec une orbe un peu large, ces deux-là sont mêmes en aspect de carré, c’est-à-dire toujours prêtes à manifester leur plein potentiel énergétique même si cela génère beaucoup de tension. La puissance de ce duo Jupiter (en Bélier\VII) – Uranus (en X) se retrouvera même dans les propos de Fabrice Luchini lui-même quand il dira lors d’une interview que  « la télé « hystérise » » ! Au final, c‘est comme si le contact du média l’« électrisait ». Et comme vous vous en doutez, Jupiter et Uranus sont les magistraux dieux de la foudre !

Toutefois, « l’hystérie » de Fabrice Luchini passe toujours par le biais des mots, des idées, de l’ironie, de la philosophie. En d’autres termes, elle passe par le prisme du mental. Elle reste subtilement « intelligente » et pleine de réflexion. Elle est donc en réalité parfaitement orientée et canalisée par sa formidable Lune Noire en Gémeaux et en maison IX ! D’ailleurs, il a très souvent été engagé en tant que comédien pour sa façon effrénée, passionnée et vertigineuse de s’exprimer.

Luchini a ainsi une sorte de « Dr Jekill et Mr Hyde » en lui, en étroite résonance avec le mythe de « la Vierge Sage et de la Vierge Folle », dont son thème semble porteur avec un signe de la Vierge prédominant couplé à sa Cérès en Poissons. Comme les Gémeaux et les Poissons, la Vierge est un signe double.  Dés lors, nous avons ici un Fabrice Luchini naturellement sur la réserve, retenant ses élans émotionnels, « endiguant » ses désirs et retenant ses forts instincts passionnels. Dans cet état-là, c’est le sang froid et la raison qui le domine, avec une certaine retenue toute cérébrale qui est à l’œuvre. En d’autres termes, il s’agit-là d’un Fabrice Luchini introspectif, en « basse tension », très proche de la Vierge Sage et polarisé avant tout sur les facteurs astrologiques d’introversion de son thème astral, comme le discret Saturne et le secret Scorpion .

En revanche, dès que le « contact » s’opère avec le cinéma, la télévision et en général un public, c’est toute la « contenance » et les barrières raisonnables qui sautent en laissant place à l’intensité et à la passion ainsi qu’au « jaillissement » de tout ce qui l’animait à l’intérieur de lui.

On retrouve-là le Fabrice Luchini « haute tension », plutôt extraverti et tourné vers son archétype Vierge Folle. Ceux sont alors les relais astrologiques d’extraversion qui « ouvrent » les digues de sa personnalité, expulsant et laissant paraître son élan euphorico-hystérique. A ce moment-là, c’est bien les positions de Jupiter et d’Uranus de son thème de naissance qui « défoulent » et désinhibent son Soleil en Scorpion et son Ascendant Vierge tandis que son Saturne en I est ébréché !

A ce propos, Michel Bouquet nous renseigne admirablement :

«  quand il passe a la TV, c’est l’explosion de trop de solitude, de trop de réflexion sur les choses ».

Toutefois, tout ceci doit être pris dans une certaine mesure, car finalement, en bon Lunaire Noire, il maîtrise et contrôle parfaitement son « délire ». Sa sagesse ou sa « folie » se manifeste quasiment toujours avec la coloration particulière de cette très prégnante Lune noire en Gémeaux, c’est-à-dire de manière presque exclusivement cérébrale, par le biais de la parole ou encore via une réflexion poussée et drôlissime.  Michelle Bouquet ajoute même : «  c’est le contraire d’un énergumène ou d’un bouffon, c’est un acteur qui pense ». De l’aveu même de Fabrice Luchini, ces mots l’ont aidé toute sa vie.

ii

Les tourments affectifs :

Comme nous l’avons esquissé jusqu’à présent, Fabrice Luchini possède un côté pudique, ne dévoilant pas ses sentiments et gardant secret ses émotions et ses ressentis (Lune Noire, Cérès, Saturne, Scorpion). C’est d’autant plus visible lorsque l’on évoque ses parents et surtout des liens qu’il avait avec sa mère.

« C’est irracontable ce qui s’est passé avec ma mère, rien que d’en parler, ça serait la réduire », « l’essentiel de ma vie c’est ma mère mais je ne le dirais à personne».

Il y avait une fusion passionnelle avec elle et il n’en parle qu’a demi-mots. Très souvent, Fabrice Luchini parle de l’éternel féminin inaccessible, très représentatif de la pureté Cérésiennne, de la Lune Noire et du lien affectif qu’il a dû construire avec sa mère. Un lien qu’il a probablement dû projeter sur ses partenaires amoureuses sans que celles-ci ne soient jamais à la hauteur de ses yeux. Nous retrouvons-là les exigences de « perfection » de Cérès et le besoin d’absolu de la Lune Noire !  Dans ce contexte, nous comprenons aisément les complications de la vie sentimentale de Fabrice Luchini. Sa conjonction Mars\Vénus en Maison XII et sa Lune en Scorpion au carré de Pluton ne me démentiront pas !

D’ailleurs, au contact des femmes, son attitude – dans la première partie de sa vie tout du moins – révèle une certaine timidité et une assurance fébrile. Nous constatons aussi cette pudeur, lorsque dans un documentaire, il observe et analyse l’obscénité d’un homme nu à la plage face à ses proches habillés ! Sa Lune  se trouve dans le signe du Scorpion : elle est ici puissante, intense, insatiable mais secrète, extrêmement intimiste, à l’aise quand elle s’exprime dans l’ombre. Et sa Cérès se situe en Poissons : ici, le « plan émotionnel » est comme « auto-filtré » par la raison pour éviter des débordements de sensiblerie puisque la position en tant que telle est justement hyper affectueuse, très sensible et fusionnelle.

Ainsi, ces deux facteurs astrologiques couplés à d’autres positions inhibitrices (la Lune Noire dominante, la conjonction Mars\Vénus à l’ascendant en Vierge, Saturne) induisent chez Fabrice Luchini une forme d’autocensure de ses pulsions et/ou de ses désirs les plus profonds. Émotionnellement « touché », Fabrice trouve plutôt refuge dans le « cérébral » ou la dérision (Lune Noire en Gémeaux, Cérès). De manière générale, il ne fait pas dans les effluves émotionnelles. Il le dit lui-même :

« Je déteste être émouvant ».

Pourtant, d’un autre coté, lui-même évoque ses puissants instincts « animaux » lorsque plus jeune, il ne peut s’empêcher de satisfaire ses pulsions sexuelles. Il parle ouvertement de sexualité quand l’occasion lui en est donné. Et puis au cours de sa vie, les femmes lui confient qu’il a un certain pouvoir de séduction et un charme étrange, ce qui rehausse sa confiance à leur encontre. Par conséquent, c’est à partir de là que son pouvoir attractif a dû prendre de l’amplitude. De la Vierge sur ses gardes, il a pu accepter, assimiler et donner plus de place au Scorpion fascinant qu’il avait en lui.

Après des tiraillements intérieurs alternant entre inhibition, complexe (Vierge Sage, Scorpion replié, Saturne) et libération frénétique de la libido (Vierge Folle, Scorpion exprimé, Jupiter), Fabrice Luchini a pu y trouver une forme d’équilibre. Bien que la Lune Noire, toujours dominante chez lui, l’amène à conserver en toute circonstance une certaine réserve émotionnelle.

Même son physique est emblématique de sa Lune Noire en Gémeaux : elle symbolise par excellence l’androgynie ! Au début de sa carrière de comédien, on lui reprochait d’être un type asexué. Et pendant très longtemps le doute a persisté quant à savoir s’il était homosexuel ou hétérosexuel. Fabrice Luchini n’a pas forcément bien vécu ce passage, d’autant plus que son physique l’a bloqué et handicapé pour avoir certains rôles. Cependant, plus tard, nul doute qu’en retour ce physique particulier participa de l’aura et du magnétisme étrange qu’il dégagea. Ainsi, il n’est pas étonnant que Frédéric Mitterrand le connaissant bien, dise de lui :

«  en cinq minutes, il épatait tout le monde, il avait l’air d’un ange (Vierge) mais d’un ange luciférien quand même (Scorpion, Lune Noire) ».

ii

En conclusion :

Pour conclure, nous nous apercevons clairement qu’en prenant en compte la Lune Noire, tout un pan de la personnalité se révèle, nous permettant de comprendre en totalité le thème natal.  Chez Fabrice Luchini, elle s’incarne parfaitement et lui donne ce style tout à fait « spécial » et unique. Il est inimitable car il allie passion et retenue avec une approche puissamment intellectuelle. Ce qui est la marque typique des Lunaires Noires. Mais le fait que cette troublante Lune Noire se pare de l’énergie Gémeaux, celle-ci octroie à Fabrice Luchini une exacerbation de sa cérébralité ainsi qu’une grâce et une éloquence verbale toujours teintée d’un humour faisant systématiquement mouche.

Quoi qu’il en soit, les voies qu’empruntent la Lune Noire sont souvent nimbées de mystère. Fabrice Luchini pourrait avant tout, encore et toujours, être une énigme hermétique pour lui-même… La Lune Noire en Gémeaux reste ce grand symbole qu’est le point d’interrogation !

i

Tous droits réservés sur le texte.

Guillaume Cosnier.

www.cinquiemesoleil.com

 

Participez à la vie du blog !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.